Congrès du PS : Martine Aubry se rallie finalement à la motion de Cambadélis

le , mis à jour à 00:20
4
Congrès du PS : Martine Aubry se rallie finalement à la motion de Cambadélis
Congrès du PS : Martine Aubry se rallie finalement à la motion de Cambadélis

Et finalement Martine Aubry joua la carte du rassemblement.  Ce vendredi à 19h30, la maire PS de Lille convoquait la presse pour dévoiler ses intentions en vue du congrès du PS, à Poitiers du 5 au 7 juin. Une rencontre programmée quelques heures avant le dépôt des motions -les orientations programmatiques-, fixée à vendredi minuit.

Rompant le suspense, Martine Aubry a annoncé qu'elle se ralliait «à une motion commune que nous avons conçue ensemble» avec Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire, pour le congrès du Parti socialiste de juin. «Je préfère être dedans pour me battre à l'intérieur», a-t-elle dit lors de sa conférence de presse à l'Assemblée nationale. Martine Aubry refuse toutefois de parler de «ralliement». «Personne n'est passé sous le lit», a t-elle expliqué.

VIDEO. PS: Aubry annonce se rallier à la motion de Cambadélis

Aubry ne veut pas «mettre des bâtons dans les roues»

Selon Martine Aubry la motion comportera des «points d'accord», comme, outre «la sécurité sociale professionnelle», la relance de l'investissement, la réforme fiscale, avec une péréquation entre régions pauvres et riches, et les «droits des salariés».

Mme Aubry s'est félicitée de plusieurs points d'accord, portant notamment sur la relance de l'investissement privé et public, la mise en place d'une «sécurité sociale professionnelle», mais aussi une réforme fiscale, avec une péréquation entre collectivités pauvres et riches, et enfin la défense des «droits des salariés». La maire de Lille a insisté sur le fait qu'elle préférait se retrouver en compagnie de Jean-Christophe Cambadélis avant le congrès du PS. «Il nous reste deux ans et on doit tous être là pour essayer de réussir ensemble». «Moi», a-t-elle dit, «mon souci n'est pas de mettre des bâtons dans les roues, il est d'essayer de faire en sorte que les décisions qui sont prises aillent dans le sens que je crois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le samedi 11 avr 2015 à 09:28

    Elle ne cherche qu'une seule chose: parler d'elle.

  • M3435004 le vendredi 10 avr 2015 à 21:14

    Poitiers ? Encore une marque d'islamophobie, certainement.

  • pichou59 le vendredi 10 avr 2015 à 21:11

    ICI LA MOTION ..... que ce mot dans la bouche des socialos, et pendant ce temps, le peuple laborieux est en chômage

  • frk987 le vendredi 10 avr 2015 à 17:57

    Elle ne représente plus rien.....dans sa nécrologie on lira : les 35 h qui ont coulé le pays et le scandale de l'amiante.