Congrès du PS : Manuel Valls s'affiche en rassembleur des socialistes

le
0
Congrès du PS : Manuel Valls s'affiche en rassembleur des socialistes
Congrès du PS : Manuel Valls s'affiche en rassembleur des socialistes

Pour son discours face aux socialistes réunis en congrès à Poitiers, Manuel Valls aura parlé 55 minutes sans reprendre son souffle. Commençant allegro, il n'a jamais lâché ce tempo de meeting électoral, jusqu'à s'époumoner pour défendre la gauche et le parti socialiste. « Un congrès, j'en ai fait quelques-uns, est toujours un moment important pour notre formation politique. Certains ont marqué pour de bonnes raisons, et ce sera le cas de Poitiers, j'en suis convaincu », a-t-il commencé, citant François Mitterrand qui, au congrès de Valence, en 1981, avait eu ces mots : « Le PS saura j'en suis sûr relever le défi que lui lance l'exercice du pouvoir ».

Loyauté sans faille à François Hollande. Après avoir fait applaudir Laurent Fabius (ministre des Affaires étrangères) et Jean-Yves Le Drian (Défense), Manuel Valls cite François Hollande, « François ». « Lui qui a en charge l'essentiel, soyons fiers aussi du Président de la République qui incarne avec courage la voix de la France », lance-t-il, la voix couverte par les applaudissements.

La salle se lève pour la première fois pour une ovation. « Je suis persuadé que François est en train de vous entendre. Il est un grand président de la République et le pays doit le savoir. Le monde a besoin de la France, le monde sait quel est le rôle de François Hollande », s'emporte-t-il.

VIDEO. Manuel Valls fait applaudir François Hollande au Congrès du PS

Une mesure concrète. Personne ne s'attendait à des annonces, il n'y en a eu qu'une : le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu se fera, « première étape d'une modernisation de notre imposition », a-t-il promis pour contenter les militants socialistes qui espèrent une grande réforme fiscale.

Aubry et Macron oubliés. Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense), son prédécesseur à Matignon Jean-Marc Ayrault, mais aussi Stéphane Le Foll (Agriculture), ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant