Congrès du PS : la motion de Cambadélis ralliée par la gauche et la droite du parti

le , mis à jour à 15:50
0
Congrès du PS : la motion de Cambadélis ralliée par la gauche et la droite du parti
Congrès du PS : la motion de Cambadélis ralliée par la gauche et la droite du parti

Jean-Christophe Cambadélis marche dans les pas de son prédécesseur, François Hollande. En vue du congrès du PS qui se tiendra du 7 au 9 juin à Poitiers, le premier secrétaire du Parti socialiste a su manier l'art de la synthèse. Après avoir obtenu le ralliement de celle qui incarne l'aile gauche du parti, Martine Aubry, sa motion devait recevoir le soutien de l'aile droite, le pôle des «réformateurs». Avant l'enregistrement des textes samedi après-midi, c'est du moins ce qu'a laissé entendre l'un de ses principaux animateurs, Gérard Collomb.

Le conseil national du Parti socialiste a en tout cas enregistré quatre motions concurrentes pour le 77e congrès du parti. Ces textes seront soumis au vote des militants socialistes le 21 mai. Ces derniers devront ensuite départager le 28 mai les deux motions arrivées en tête. Le premier signataire de la motion majoritaire deviendra le premier secrétaire. Le congrès organisé à Poitiers début juin servira à entériner les résultats.

L'aile droite devrait rejoindre la motion commune

«Je pense que nous avons trouvé une écriture qui montre que nous voulons continuer dans la même direction, a déclaré samedi le sénateur maire PS de Lyon en arrivant à la présentation de la motion du premier secrétaire à l'Assemblée nationale devant ses soutiens, estimant que le texte avait «progressé dans la nuit».

La partie ne semblait pourtant pas gagnée d'avance. Vendredi, Gérard Collomb pointait du doigt certains points du texte, comme la remise en cause du Pacte de responsabilité et «une grande réforme fiscale avec fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG dès 2016». «Nous n'avons pas le texte à l'instant T car il n'est pas encore rédigé, a-t-il souligné. Si nous obtenons la prise en compte des revendications qui étaient les nôtres, des points d'éclaircissement que nous voulons, nous irons dans la motion commune.»

Cambadélis veut porter le «renouveau des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant