Congrès du PS : Aubry se couche, les frondeurs ironisent

le , mis à jour le
0
La décision de la maire de Lille de rejoindre la motion de consensus du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis fait grincer pas mal de dents.
La décision de la maire de Lille de rejoindre la motion de consensus du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis fait grincer pas mal de dents.

C'est la dernière grande étape avant le congrès : ce samedi, toutes les motions doivent être déposées, avant que les adhérents ne désignent le nouveau premier secrétaire du parti, à Poitiers du 5 au 7 juin. Or, Martine Aubry, poids lourd parmi les ténors, s'est finalement ralliée vendredi soir à la motion de consensus de l'actuel premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

Après ses multiples sorties ces derniers mois, le "tout ça pour ça" semble être le sentiment général parmi certains frondeurs qui se sont exprimés sur Twitter. Parmi eux, le député Alexis Bachelay a retweeté un post ironique du journaliste de Libération Lilian Allemagna : "Prix de l'humour à Martine Aubry : c'est le fond qui a primé", écrit-il, comme l'a remarqué Le Lab.

L'ex-ministre de l'Éducation nationale Benoît Hamon a quant à lui envoyé une pique plus indirecte à la maire de Lille, remerciant le chef de la fédération socialiste de la Marne Nicolas Marandon pour sa "clarté" alors qu'il venait, contrairement à Martine Aubry, de rejoindre la motion d'opposition.

Grand écart ?

La première signataire de la motion des "non-alignés", Karine Berger, a quant à elle soulevé une problématique de fond vendredi sur BFM TV : "Donc ça veut dire qu'entre la position de Gérard Collomb - qui est ultra-libérale - et la position de Martine Aubry - qui est très critique sur nombre de positions économiques de l'exécutif -...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant