Congélation d'ovocytes: un cadeau diversement apprécié aux Etats-Unis

le
0
Congélation d'ovocytes: un cadeau diversement apprécié aux Etats-Unis
Congélation d'ovocytes: un cadeau diversement apprécié aux Etats-Unis

Des repas gratuits, quatre mois de congé maternité, et depuis peu la congélation d'ovules: ce cadeau de Facebook à ses employées, bientôt suivi par Apple, est diversement apprécié aux Etats-Unis mais relance le débat sur le rôle des femmes dans l'entreprise.Cette récente annonce a au moins le mérite "de rappeler que nous avons du pain sur la planche pour que le monde de l'entreprise comprenne ce qu'il faut faire" pour les femmes, explique à l'AFP Carolyn Leighton, qui a fondé Witi, un réseau rassemblant les femmes travaillant dans la technologie.L'idée de payer le traitement pour congeler les ovocytes - ce qui permet ainsi d'avoir des enfants plus tard - "est ridicule", ajoute la dirigeante: "mon téléphone n'arrête pas de sonner et les femmes de dire qu'elles se sentent insultées"."C'est un moyen de botter en touche sur le vrai débat, à savoir: à travail égal salaire égal", estime-t-elle, en rappelant qu'aux Etats-Unis, une femme touche 77 cents quand un homme empoche un dollar.Tel n'était pas apparemment le but de Facebook, connu comme toutes les entreprises de la Silicon Valley pour ses idées novatrices en matière de gestion du personnel, en offrant de couvrir les frais d'une congélation d'ovocytes jusqu'à 20.000 dollars."Nous prenons en charge tous nos employés et les gens qui comptent pour eux", affirme un porte-parole de la direction en énumérant les avantages qu'offre la compagnie de Mark Zuckerberg en matière de couverture santé, largement payée par l'employeur aux Etats-Unis.Il peut s'agir des traitements contre l'infertilité, de la couverture des frais de mères porteuses pour les couples homosexuels ou de banque du sperme, qui s'ajoutent aux trois repas quotidiens gratuits, aux soins médicaux sur place ou aux services de lavage des vêtements. - Un congé maternité 'généreux' - "Nous n'offrons pas des avantages aux femmes. Nous offrons des avantages aux gens qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant