Congé maternité, arrêt de travail.... Quelles sont les périodes qui comptent pour la retraite ?

le , mis à jour le
0

Quand vous travaillez, vous cotisez pour la retraite. Mais qu'en est-il pour les périodes d'interruption involontaires de travail : maladie, maternité, chômage… ? Faisons le point pour savoir lesquelles sont prises en compte et dans quelles conditions.

Les absences qui comptent dans le calcul de la retraite
Les absences qui comptent dans le calcul de la retraite

Les périodes qui comptent pour la retraite

En plus des périodes d'activités, d'autres périodes de la vie comptent pour le calcul de la retraite. Ce sont :

  • - les périodes de chômage indemnisé ou non indemnisé ;
  • - les périodes de formation professionnelle, y compris celles prises en charge par Pôle Emploi pour les chômeurs non indemnisés ;
  • - les périodes d'arrêt maladie (maladie, accident, invalidité…) ;
  • - les périodes de maternité ;
  • - les périodes de congé parental ;
  • - le service militaire.

Il convient tout de même de noter que les modalités de calcul peuvent différer de celles habituellement utilisées pour la retraite des salariés. Par exemple, en cas de longue maladie, si 4 trimestres n'ont pu être validés sur l'année, 60 jours d'arrêt permettront d'en valider un supplémentaire. Quant aux stagiaires de la formation professionnelles ou aux chômeurs, il leur faut 50 jours pour obtenir un trimestre. Pour prendre un autre exemple, faire le choix de faire valider ses trimestres de congé parental empêche de bénéficier de la majoration de trimestre pour avoir élevé ses enfants.

Quid en cas de retraite anticipée pour carrière longue ?

Les actifs qui ont commencé à travailler tôt peuvent prétendre à une retraite anticipée. Toutefois, dans cette situation, les périodes décrites ci-dessus ne sont pas prises en compte dans les mêmes conditions. Ainsi, le nombre de trimestre considérés peut être plafonné. C'est le cas pour :

  • - le service militaire qui valide 4 trimestres maximum, alors qu'une année sous les drapeaux peut en fournir jusqu'à 5 ;
  • - la maladie, l'accident qui comptent pour 4 trimestres maximum ;
  • - l'invalidité, qui valide 2 trimestres maximum ;
  • - la maternité qui permet d'obtenir 2 trimestres maximum ;
  • - le chômage qui compte pour 4 trimestres maximum.

Trucs et astuces

Il est également possible de faire rentrer d'autres périodes dans le calcul de la retraite, mais il faut alors racheter des trimestres. C'est le cas des années d'études supérieures ou des années d'activité incomplètes (moins de 4 trimestres d'assurance). Notons qu'il faut plusieurs milliers d'euros pour effectuer une telle opération et qu'il est souvent préférable d'y procéder juste avant de prendre sa retraite. Un achat trop anticipé ne permet pas de savoir ce que « vaudront » ces trimestres une fois l'âge de la retraite arrivé. Il peut donc être plus pertinent, en attendant, d'investir cette somme sur un support sécurisé mais au rendement satisfaisant, comme une assurance.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant