Confrontation stérile entre Murielle Bolle et son cousin

le
3
CONFRONTATION STÉRILE ENTRE MURIELLE BOLLE ET SON COUSIN
CONFRONTATION STÉRILE ENTRE MURIELLE BOLLE ET SON COUSIN

PARIS (Reuters) - La confrontation entre Murielle Bolle et son cousin à l'origine de sa mise en examen pour son rôle présumé dans le meurtre du petit Grégory Villemin a débouché vendredi sur un statu quo, a déclaré le procureur général de Dijon, Jean-Jacques Bosc.

"Chacun des protagonistes est resté sur ses positions", a-t-il indiqué à la presse, précisant néanmoins que le témoin lui paraissait "crédible".

Murielle Bolle, âgée de 15 ans à l'époque des faits, en 1984, avait d'abord affirmé avoir été dans la voiture de Bernard Laroche, qui était son beau-frère et le cousin du père de Grégory, lorsqu'il avait enlevé le garçon de quatre ans, avant de se rétracter au lendemain de son retour dans sa famille.

Selon son cousin germain, Murielle Bolle lui aurait confié il y a trente ans qu'elle avait subi des violences et des pressions de la part de sa famille.

"On a d'autres éléments dans le dossier, même certains un peu anciens, qui sont en faveur, quand même, de pressions, de violences sur Murielle Bolle", a déclaré le procureur.

Selon les avocats de Murielle Bolle, qui est restée sur ses positions, "le mythomane a encore frappé" mais son argumentaire ira "dans l'impasse".

Ils croient en une remise en liberté rapide de leur cliente.

De son côté, Jean-Christophe Tymoczko, avocat du cousin, a déploré une stratégie pour décrédibiliser son client, qui est lui aussi resté sur ses positions.

L'affaire a été relancée mi-juin avec la mise en examen de Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante de Grégory, retrouvé noyé dans une rivière des Vosges le 16 octobre 1984, pour enlèvement et séquestration de mineur suivis de mort avant d'être remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire.

(Cyril Camu, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • michka21 il y a un mois

    Bosc : la gestapo du XXIeme siecle !

  • michka21 il y a un mois

    une justice qui pretend avoir des elements nouveaux, et qui patauge tjrs autant . Ca pue l'incompetence.

  • bigfake il y a un mois

    ils ne feront jamais la lumière sur cette affaire, mais ça fait vendre du papier.