Conforama surenchérit face à la Fnac pour s'offrir Darty

le , mis à jour à 15:52
0
Conforama surenchérit face à la Fnac pour s'offrir Darty
Conforama surenchérit face à la Fnac pour s'offrir Darty

Cinquième rebondissement en 24 heures. La bataille boursière autour de Darty s'est transformée jeudi en une guerre de surenchères. Conforama a relevé jeudi son offre publique d'achat (OPA) de Darty pour la troisième fois, contrant ainsi la dernière offre de la Fnac qui datait de... ce matin.

Le distributeur de meubles a relevé une troisième fois jeudi son offre sur l'enseigne d'électroménager, proposant désormais un total de 860 millions de livres, soit environ 1,09 milliard.

Ce matin, dans un communiqué, Conforama avait annoncé avoir porté son OPA sur Darty à 806 millions de livres, soit environ 1,02 milliard d'euro. Quelque vingt minutes plus tard, un «urgent» était tombé sur le fil info des agences de presse pour dire que la Fnac proposait un peu plus que cette somme, avec 1,04 milliard.

Quelques heures plus tôt ce jeudi, la Fnac avait déjà relevé son offre sur l'enseigne d'électroménager à 145 pence par action, la valorisant ainsi à 779 millions de livres, soit près d'un milliard d'euros (alors qu'elle valorisait initialement Darty autour de 558 millions de livres), avec paiement en cash plutôt qu'en actions.

Duel d'argent pour s'offrir Darty

L'enseigne de produits culturels et électroniques répliquait ainsi à Conforama, qui avait annoncé mercredi soir le relèvement de 10% de sa propre OPA sur Darty, à 138 pence par action, soit 742 millions de livres ou 943 millions d'euros. Conforama avait par ailleurs prolongé son offre jusqu'au 10 juin.

Si Conforama n'a recueilli, depuis le lancement de son OPA sur Darty le 11 avril dernier, que 0,2% du groupe, sa maison-mère sud-africaine, Steinhoff, a acquis un paquet de 19,5% du capital. A la tête d’une trésorerie nette de 1,5 milliard d’euros, Steinhoff dispose de toute la puissance de feu nécessaire pour s’emparer de Darty.

Le spécialiste du meuble réalise près de 40 % de son activité (3,2 milliards d’euros) avec la vente de télévisions, de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant