Conflits d'intérêts : les députés se dotent d'un «déontologue»

le
0
Cette personnalité, qui sera élue prochainement par le Bureau de l'Assemblée nationale, sera chargée de rendre plus transparente l'activité des députés. Ils devront s'engager à respecter un code de déontologie au début de leur mandat.

Mercredi, l'Assemblée nationale a adopté une série de mesures pour prévenir les conflits d'intérêts au sein de l'Hémicycle. A l'unanimité, les membres du Bureau, instance dirigeante du Palais-Bourbon, ont acté la création d'un poste de déontologue, l'instauration d'une déclaration d'intérêts et d'un code de déontologie.

Suite à l'affaire Woerth-Bettencourt, Nicolas Sarkozy avait mis en place en septembre dernier une commission présidée par Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil d'Etat, pour travailler sur la prévention des conflits d'intérêts. Fin janvier, la commission avait rendu ses conclusions et le chef de l'Etat avait annoncé un projet de loi sur le sujet prochainement. De leur côté, l'Assemblée et le Sénat avaient mis chacun en place à l'automne dernier, des groupes de travail sur la prévention des conflits d'intérêts chez les élus. Ce sont les conclusions du groupe de l'Assemblée qui ont été adoptées mercredi.

Le déontologue, qui sera

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant