Conflit UE-Chine : Berlin ordonne la fin des hostilités

le
0
L'Allemagne, suivie par 13 pays de l'Union européenne, s'oppose aux sanctions proposées par Bruxelles à partir du 6 juin contre le dumping des panneaux solaires chinois. Objectif: sauvegarder les exportations allemandes en Chine.

De notre correspondant à Berlin

Tout sourire, le premier ministre chinois, Li Keqiang, peut se féliciter que la Chine et l'Allemagne formeront à l'avenir un «couple de rêve». Son offensive de charme a porté ses fruits à Berlin, où le ministre allemand de l'Économie, Philipp Rösler, a refusé, ce lundi, l'idée de prendre des sanctions à l'encontre de la Chine dans le domaine du photovoltaïque, proposée par la Commission européenne. Pour sceller le renforcement du partenariat Berlin-Pékin, Li a annoncé que les entreprises allemandes bénéficieront d'un accès privilégié au marché chinois dans plusieurs domaines.

«De notre point de vue, les mesures de sanctions ne sont plus nécessaires et c'est pour cela que l'Allemagne...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant