Conflit Etats-Unis / Corée du Nord et matières premières

le
0

Un conflit ouvert entre les États-Unis et la Corée du Nord ne serait pas sans effet sur les cours mondiaux des matières premières. Explications.

Une zone importante pour le marché des matières premières

Selon les experts, si les menaces de la Corée du Nord sur les États-Unis venaient à entraîner une frappe de Donald Trump sur Pyongyang, les marchés du pétrole, du minerai de fer, du gaz naturel liquéfié, du charbon ou encore du soja s'en trouveraient très ébranlés. « C'est important de noter à quel point la péninsule coréenne et l'Asie du Nord sont importantes pour le marché des matières premières », a souligné Christophe Main, analyste chez Citigroup, dans une note récemment publiée.

La Corée du Nord : « une fourmi entourée d'éléphants »

La Corée du Nord a beau être : « une fourmi dans le monde des matières premières », « c'est une fourmi entourée d'éléphants », comme le résume si bien l'agence Bloomberg. Ainsi, en cas d'attaque sur la dictature, les expéditions maritimes des gros exportateurs de matières premières que sont la Chine, le Japon et la Corée du Sud pourraient être fortement perturbées. Des problèmes dus à la difficulté de faire fonctionner les ports proches de la Corée du Nord, ou encore par les risques d'attaque des navires de commerce qui traverseraient la zone de conflit.

Allongement des temps de trajet et hausse des assurances

En plus de perturber le rythme des expéditions de matières premières, un conflit ouvert entre la Corée du Nord et les États-Unis aurait pour effet une hausse du coût des exportations. Une augmentation due à l'allongement des temps de trajet pour les navires, qui devront contourner la zone de conflit, ainsi qu'à la hausse du prix des assurances.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant