Conflit avec les taxis : Uber met le feu à Saint-Tropez

le , mis à jour à 08:25
6
Conflit avec les taxis : Uber met le feu à Saint-Tropez
Conflit avec les taxis : Uber met le feu à Saint-Tropez

Saison chaude à Saint-Tropez, où taxis et VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) vont cohabiter pour la première fois cet été. L'américain Uber vient d'y lancer l'expérimentation de son application de réservation (tout comme à Aix-en-Provence, Toulon, Avignon, La Baule, Arcachon et Deauville). Dans les files des taxis tropéziens, présents à l'année, la nouvelle a fait l'effet d'une bombe : « Uber débarque pour casser les prix... et repartir ensuite. C'est intolérable », peste l'un d'eux. « Nous avons simplement constaté que de nombreux utilisateurs ouvraient notre application dans ces villes pour voir si des chauffeurs étaient disponibles », souligne Alexandre Molla, manager général d'Uber pour le sud de la France. D'où l'idée de décliner une version été, appelée UberX, et permettant de réserver, via son téléphone portable, un chauffeur et un véhicule ordinaire à toute heure du jour et de la nuit. « Les nouveaux utilisateurs bénéficient de 15 € offerts sur la première course en entrant le code Uberplage2016 », ajoute-t-il.

 

Un marché juteux

 

Les premières « courses Uber » font jaser : « Récemment, une réservation pour un mariage a viré au fiasco. Les invités sont arrivés en retard et ont manqué la cérémonie à cause des embouteillages ! Tout ça pour payer la moitié du prix normal ? Non merci ! » confie un professionnel du transport, bien décidé à barrer la route à Uber grâce à la géolocalisation des véhicules. Uber arrive mais « avec quel service à la clé ? » interroge Jacques-Olivier, responsable d'Azuréa VTC, installé dans le golfe de Saint-Tropez (80 000 visiteurs par jour en plein été environ). « Les gens vont se retrouver dans des véhicules bas de gamme et un chauffeur en jean-tee-shirt... A Saint-Tropez, nous faisons l'effort d'accueillir nos clients en chemise-cravate et, à l'intérieur, ils disposent de bouteilles d'eau, glacière et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 9 mois

    Les clients jugeront d'eux-même, et choisiront le service qui leur convient le mieux. Plus de choix ne peut qu'être bénéfique.

  • monjohn il y a 9 mois

    Très bon le coup de l'encre invisible!

  • lorant21 il y a 9 mois

    "On se calme et on boit frais à Saint-Tropez."

  • gendrefr il y a 9 mois

    très bon article, enfin il remonte dans mon estime

  • fpelu il y a 9 mois

    Pourtant on n'est pas le 1er avril.

  • M7966995 il y a 9 mois

    L'article est complet et argumenté. Par contre je suis pas sur que la photo ai été prise à Saint Tropez.