Conflit au Mali : le soutien de l'Algérie sera crucial

le
0
Pour venir à bout des djihadistes, Paris compte sur l'aide d'Alger. «On est d'accord sur l'essentiel», avait affirmé François Hollande en décembre.

Chasser les talibans de Kaboul ne suffisait pas. Il fallait aussi s'attaquer à la base arrière des islamistes au Pakistan. Contraindre le gouvernement d'Islamabad à mettre fin à son double jeu - alliance avec Washington d'une part, soutien des talibans de l'autre. Il fallait trouver une solution pour fermer la frontière du Sud et éviter que les zones tribales ne fournissent de nouveaux moyens humains et matériels aux rebelles pachtounes afghans, réduisant ainsi à néant les efforts des troupes internationales pour mettre fin à l'insurrection. Ignorer la mère nourricière fut l'une des principales erreurs commises par les Américains en Afghanistan.

Les Français commettront-ils la même faute dans le Sahel en omettant d'inclure dans le dossier l'Algérie, qui, toutes proportions gardées, joue à l'égard de son voisi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant