Conflit au FN : Marine Le Pen prête au «débat contradictoire» avec son père

le
0
Conflit au FN : Marine Le Pen prête au «débat contradictoire» avec son père
Conflit au FN : Marine Le Pen prête au «débat contradictoire» avec son père

«Je n'ai pas de courroux, je suis extrêmement sereine», assure ce mercredi avec fermeté la présidente du Front national. La veille, Marine Le Pen a elle-même signée la lettre annonçant que son père serait de nouveau convoqué le 20 août devant le bureau exécutif du parti, «statuant en formation disciplinaire». La candidate frontiste aux Régionales du Nord-Pas-de-Calais l'affirme encore au micro de RTL, elle «ne redoute absolument pas» le face-à-face avec Jean-Marie Le Pen, menacé d'exclusion du parti qu'il a cofondé depuis qu'il a tenu en avril d'énième propos polémiques sur les chambres à gaz.

Composé des proches de la présidente du parti, le bureau exécutif pourrait sanctionner le fondateur du parti d’une «réprimande ou d’un avertissement», d’un «blâme», d’une «interdiction d’exercer une activité politique déterminée», d’une «suspension temporaire ne pouvant excéder deux ans» ou d’une «exclusion».

«Jean-Marie Le Pen a le pouvoir de s'expliquer»

«Jean-Marie Le Pen multiplie depuis déjà un grand nombre de semaines les actions de parasitage, de dénigrement de l'action et de la direction du FN», justifie sa fille. «Nous pensons que ce comportement nécessite que les instances du FN s'en saisisse.» Mais «Jean-Marie Le Pen a le pouvoir de s'expliquer devant le bureau exécutif, c'est la raison pour laquelle il est convoqué. Il n'a pas souhaité se rendre à la première convocation. J'espère qu'il se rendra à celle-ci», explique la présidente du FN.

VIDEO. Jean-Marie Le Pen, 30 ans de provocations racistes

Et d'insister : «Car je crois qu'il est important, précisément, que ce débat contradictoire puisse avoir lieu.»

Depuis des mois en effet, les relations père-fille sont dans l'impasse. Et toute la famille implose. La nièce adorée du patriarche, Marion Maréchal-Le Pen, a elle même fini par en subir les conséquences dans le cadre de sa candidature aux élections ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant