Confirmation en appel du mandat d'arrêt visant Assange

le
0
    STOCKHOLM, 16 septembre (Reuters) - La justice suédoise a 
confirmé vendredi en appel le mandat d'arrêt visant le fondateur 
du site WikiLeaks, Julian Assange, réfugié depuis juin 2012 dans 
l'ambassade de l'Equateur à Londres. 
    La cour d'appel a confirmé la décision rendue au printemps 
dernier par une juridiction inférieure. 
    Julian Assange, 45 ans, est mis en cause dans une enquête de 
la justice suédoise sur une affaire de viol qui remonterait à 
2010. Il nie les accusations, conteste la validité du mandat et 
demande à ce que sa réclusion volontaire soit assimilée par la 
justice à de la détention arbitraire. 
    "La cour d'appel partage l'avis du tribunal de district 
selon lequel Julian Assange est toujours soupçonné d'un cas 
probable de viol", peut-on lire dans l'arrêt rendu vendredi. 
    Assange redoute, s'il se rend à la convocation de la justice 
suédoise, d'être extradé ensuite vers les Etats-Unis, qui ne lui 
ont pas pardonné la divulgation par WikiLeaks de centaines de 
milliers de documents confidentiels en 2010. 
    Les procureurs suédois ont annoncé mercredi qu'Assange 
serait interrogé le 17 octobre prochain dans l'enceinte de la 
mission diplomatique équatorienne par un procureur équatorien en 
présence de représentants des autorités suédoises. 
 
 (Daniel Dickson et Johan Sennero; Nicolas Delame et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant