Confirmation de l'arrestation d'un commandant rebelle ougandais

le
0

KAMPALA, 7 janvier (Reuters) - L'homme qui s'est rendu aux forces de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca) est bien Dominic Ongwen, un commandant de l'Armée de résistance du seigneur (LRA), groupe particulièrement violent en rébellion contre le gouvernement ougandais. Le département d'Etat américain a annoncé mardi qu'un homme se présentant comme Dominic Ongwen s'était rendu et que son identité était en cours de vérification. En cas de confirmation, avait indiqué le département d'Etat, ce serait "un revers historique " pour la structure de commandement de la LRA. ID:nL6N0UL369 "Nous pouvons maintenant confirmer que c'est lui, et nous pouvons aussi confirmer qu'il est en détention dans notre base à Obo", a déclaré Paddy Ankunda, porte-parole militaire de l'armée ougandaise. Le chef de la LRA, Joseph Kony, est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Les combattants de la LRA sont connus pour leur extrême violence. Ils sont accusés d'avoir violé de jeunes filles et de les avoir enlevées pour en faire des esclaves sexuelles. Selon le groupe américain Enough Project basé à Washington, Dominic Ongwen a été enlevé par la LRA à l'âge de dix ans, alors qu'il se rendait à l'école. (Elias Biryabarema; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant