Confidences de Hollande : Sarkozy, «de Gaulle le petit», lui sort par les yeux !

le , mis à jour à 08:01
4
Confidences de Hollande : Sarkozy, «de Gaulle le petit», lui sort par les yeux !
Confidences de Hollande : Sarkozy, «de Gaulle le petit», lui sort par les yeux !

Nicolas Sarkozy qui se drape dans le costume de sauveur des Français ? Réplique en forme d'uppercut de François Hollande : « C'est le petit de Gaulle. On a eu Napoléon le petit, eh bien là, ce serait de Gaulle le petit. » L'ancien président est l'ombre chinoise de ce livre. Omniprésent. Hollande éprouve une aversion viscérale, une obsession pour ce « lapin Duracell, toujours en train de s'agiter ». Intarissable, il abhorre son goût de l'argent, « sa grossièreté, sa méchanceté, son cynisme ». Même la salle de bains de l'Elysée, refaite par le couple Sarkozy, le révulse : « Quel mauvais goût ! »

 

Jamais il ne lui pardonnera d'avoir mis le PS et le FN sur le même plan. « Une faute », lâche-t-il. Il en excuserait presque Nadine Morano — « une Le Pen en plus maigre » — pour ses propos sur la « race blanche » : « Comme un enfant, [elle] écoute les conversations des parents et les répète. »

 

Naïf, le président ? Après son arrivée à l'Elysée, il n'a pas voulu procéder à une chasse aux sorcières dans les services internes. Mais il s'est vite rendu compte que ce palais était un nid d'espions, qui renseignaient son rival sur ses allées et venues. Courant 2014, il voit son agenda privé fuiter dans le « JDD ». Puis c'est une photo volée avec Julie Gayet, prise de l'intérieur du palais, qui paraît dans « Voici ». Aux deux auteurs, Hollande confie sa certitude : Sarkozy a monté un cabinet noir contre lui ! A sa tête, un certain Sébastien Valente, paparazzi proche de Carla Bruni et... photographe officiel de l'ex-président. « Il me poursuit, souffle Hollande, il est mandaté par eux. »

 

Il n'apprécie pas les juges

 

Une enquête interne avait été diligentée à l'Elysée, et cinq employés attachés à son service privé mutés. On découvre dans l'ouvrage le suspect principal des fuites : le propre médecin-chef du président, le docteur Sergio ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ltondu il y a 4 mois

    Eh bien on aura eu François" zéro" !!

  • frk987 il y a 4 mois

    Napoléon III a parfaitement réussi la mutation industrielle et financière, il a transformé Paris, je veux bien concéder qu'en politique étrangère ce fut un désastre et c'est ce que retient l'Histoire enseignée par les instits socialos.

  • frk987 il y a 4 mois

    Au sujet de Napoléon le petit, je souhaite vivement que l'on retrouve un jour un Napoléon III qui fut un grand homme d'Etat, a noter pour cet ilote de FH que l'Administration française continue de fonctionner sur les principes de NIII, ce qui aujourd'hui est dépassé, mais toujours en vigueur. J'aimerais aussi que la France retrouve son dynamisme économique de NIII.

  • janaliz il y a 4 mois

    C'est pour ça que les sos ont proposé ce pitre !