Confidences de Hollande : Royal, Trierweiler, Gayet, les femmes de sa vie...

le
3
Confidences de Hollande : Royal, Trierweiler, Gayet, les femmes de sa vie...
Confidences de Hollande : Royal, Trierweiler, Gayet, les femmes de sa vie...

Depuis plusieurs jours, Valérie Trierweiler cherche à se procurer ce livre par tous les moyens. Le président, lui, l'a reçu mardi. Il redoute, c'est peu dire, une réaction explosive de l'ex-first lady. Après la sortie de « Conversations privées avec le président » de Karim Rissouli et Antonin André (Albin Michel), elle l'avait inondé de SMS rageurs... Et le moins qu'on puisse dire, c'est que, dans « Un président ne devrait pas dire ça... », on plonge de façon inédite dans l'intimité de Hollande. Lui, si cadenassé, se dévoile.

 

 

 

 

 

On découvre l'infinie tendresse qu'il porte à Ségolène Royal, mère de ses quatre enfants, « celle qui me connaît le mieux », « celle dont je suis le plus proche ». Fusionnels en politique, comme avant en privé. Il ne le dira pas, mais c'est elle la femme de sa vie. Il faut lire l'émouvant récit de leur premier Conseil des ministres commun, le 4 avril 2014. « Elle était heureuse, émue, on a échangé un regard, voilà, c'est une belle histoire. »

 

Le retour de Royal dans sa vie politique et affective, impensable du temps de Trierweiler, va l'aider à affronter la tempête privée. Car la journaliste de « Paris-Match » a fait des dégâts. C'est Jean-Pierre Jouyet, intime de Hollande, qui le dit : elle a « pourri deux ans sa réflexion, sa hauteur de vue. Après, le soir, il se faisait engueuler ». Le jour du fameux tweet anti-Royal de juin 2012, Jouyet a pris Hollande entre quatre yeux : « Tu t'en sépares. » Sans suite.

 

 

 

 

 

 

Jalouse, maladivement, est-il écrit. Au point de s'inviter par surprise lors d'un dîner avec Hollande chez l'un des auteurs, le 16 décembre 2013. Pour le fliquer ? La rumeur Gayet fait alors rage. Trierweiler s'épanche : « Je suis raide dingue de lui. Mais ce n'est pas facile, il ne se livre pas. Jamais. » Elle souffre. « Quand j'ai fait mon tweet, il m'a fait la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pde-ramb il y a un mois

    Que de vulgarité...!. Lamentable. On a honte d'être Français et représenté par un tel petit, tout petit bonhomme.

  • borzeixa il y a un mois

    Ce type a profité de la politique a tous points de vue. Pour avoir des femmes et du pouvoir donc de l'argent. Ripoux.

  • janaliz il y a un mois

    On est dans la collection de série B avec bande dessinée à la clé...