Confidences dans les loges de maquillage

le
0
LIEUX DE POUVOIR - Journalistes, dirigeants de l'audiovisuel et hommes politiques se croisent dans les coulisses de la télé.

Le 20 février, 19h15. La voiture du patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, se gare devant le siège de France Télévisions, sur les quais de Seine. Invité du JT de France 2, il est en avance. Le patron de la télévision publique, Rémy Pflimlin, le directeur de la rédaction de France 2, Thierry Thuillier, et le chef du service politique, Fabien Namias, l'accueillent en grande pompe, comme c'est le cas pour tous les VIP. Ce soir-là, le microcosme politico-médiatique est suspendu au signe que pourrait envoyer le socialiste au sujet de 2012. DSK est conduit dans la loge d'honneur de France 2: un petit salon, un écran plat, une loge de maquillage privée...

Le patron du FMI est détendu, la conversation s'engage, tous azimuts. DSK commente même l'un des sujets du «20 heures», l'incident ayant opposé l'ambassadeur de France à Tunis, Boris Boillon, à des journalistes: «Il a manqué de sang-froid, ce jeune homme. Mais en politique, tout finit par s'oublier...» Avant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant