Confidences d'un président en campagne

le
0
Nicolas Sarkozy dévoile petit à petit sa stratégie de candidat auprès des cercles qu'il réunit à l'Élysée.

De plus en plus bavard. Jusqu'au G20 de Cannes, début novembre, Nicolas Sarkozy ne disait presque rien de la campagne à venir devant ses interlocuteurs. Mais il a entendu les demandes venues de tous côtés pour qu'il s'implique plus. Tout en refusant de se déclarer, il distille maintenant devant les élus des remarques et des recommandations qui attestent clairement sa future candidature. Ces «cercles horizontaux» et cloisonnés, qu'il reçoit chaque semaine à l'Élysée, lui offrent l'occasion de montrer qu'il est à son affaire, qu'il sait où il va pour la campagne de 2012.

«J'ai des idées très précises de ce que je proposerai aux Français», a-t-il confié, en expliquant qu'il préparait un «gros coup» pour son entrée en campagne, «quelque chose de choc». «Quand je serai candidat, je monterai sur le ring», a-t-il ajouté en refusant d'en dire plus : «Je ne veux pas que ça fuite.» En attendant, il demande à tous de marteler qu'il est le seul à vraiment «pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant