Confiante dans sa victoire, Merkel s'inquiète pour ses alliés

le
0
La chancelière tente de rassembler le maximum de voix autour de son nom, pour être en position de force dans l'hypothèse d'une «grande coalition» avec ses rivaux du SPD.

La campagne était jugée terne. Finalement, elle pourrait mobiliser plus qu'attendu. Les élections en Bavière dimanche dernier ont montré un regain d'intérêt des électeurs, le vote par courrier est en progression, et l'élection quasiment jouée d'avance d'Angela Merkel semble désormais entourée d'incertitudes. La chancelière aura-t-elle une majorité ou devra-t-elle composer une «grande coalition» avec ses rivaux du SPD?

À trois jours du vote, Angela Merkel n'a plus qu'un objectif: que son parti soit le plus fort possible. Suivant les instituts de sondages, la CDU, qui devrait obtenir autour de 40 % des voix, peut compter entre dix et quinze points d'avance sur le SPD. «Elle peut gérer tous les scénarios, la seule chose qui serait compliquée, ce serait qu'elle-même réalise un mauvais résult...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant