Conférence sociale : les prescriptions anti-chômage du Dr Ayrault

le
0
Conférence sociale : les prescriptions anti-chômage du Dr Ayrault
Conférence sociale : les prescriptions anti-chômage du Dr Ayrault

Dans un discours en clôture de la 2e conférence sociale au Palais d'Iéna à Paris., le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a fixé le cap de la politique économique et sociale de son gouvernement pour combattre la principale source d'inquiétudes des Français, le chômage. Mais les syndicats sont déçus, voire en colère, et le patronat, tout en saluant la méthode, s'est inquiété sur les retraites.

«Le dialogue social n'est pas un jeu d'ombre. Il est au coeur de notre méthode de gouvernement», a affirmé le Premier ministre saluant la présence de 300 participants à la clôture de ces deux jours de débat. Il a rappelé aux partenaires sociaux la «crise profonde» qui «pourrait menacer les fondements même de notre édifice social», mais s'est dit «convaincu que notre modèle français peut être sauvé et enrichi». Il a donc déroulé sa méthode pour y parvenir.

La réforme des retraites suit son calendrier. Il a confirmé le calendrier de la réforme des retraites : une rencontre un à un avec les partenaires sociaux dès le 4 juillet et un projet de loi en septembre sans détailler les pistes qui seront suivies pour combler le déficit de la branche vieillesse. «Le gouvernement prendra ses décisions, en responsabilité», a-t-il conclu, sans plus de détails. François Hollande avait estimé la veille que l'allongement de la durée de cotisation était «la mesure la plus juste, à condition qu'elle soit appliquée à tous», pour combler le déficit du régime de retraite, qui devrait atteindre 20 milliards d'euros en 2020.

Pourvoir les emplois vacants par des formations. Le Premier ministre a confirmé, en clôture de la conférence sociale, que le gouvernement allait s'attaquer aux quelque 200 à 300 000 emplois qui ne trouvent pas preneur. Le ministre du Travail, Michel Sapin, réunira syndicats et patronat en juillet pour «recenser les besoins, par région et par secteur, préciser les outils utilisables immédiatement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant