Conférence rémunérée : après Copé, Fillon

le
0
François Fillon sur les bancs de l'Assemblée nationale.
François Fillon sur les bancs de l'Assemblée nationale.

François Fillon n'a apparemment pas de scrupule à se rendre dans un régime autocratique. Il ne s'en est tout de même pas vanté puisque son bref séjour à Astana ne figurait pas à son agenda officiel. BFM TV en a eu confirmation via ses collaborateurs.

Lundi et mardi, il a participé au "VIIIe Forum eurasiatique KazEnergy" dans la capitale de l'ex-République soviétique. L'ancien chef du gouvernement espagnol José Maria Aznar était aussi présent. François Fillon ne s'y est rendu qu'avec son garde du corps. Au Lab d'Europe 1, son entourage a expliqué qu'il était "l'invité d'honneur d'un rendez-vous sur les nouvelles perspectives énergétiques". François Fillon aurait discouru en anglais, donnant sa vision de la politique énergétique et notamment du fait que le monde est "entré dans le siècle des énergies multiples". L'ancien Premier ministre a expliqué qu'il fallait réduire la dépendance des États aux hydrocarbures, vanté le nucléaire et exposé sa méfiance envers le modèle allemand dans ce secteur.Rémunération secrète

L'équipe du député de Paris n'a rien dit de la somme perçue en échange de cette prestation. Selon une enquête du JDD, François Fillon s'est fait payer entre 30 000 et 50 000 euros, des "montants faux" selon ses proches. François Fillon n'en est pas à son premier "ménage". En juin, l'ex-chef de gouvernement a participé au forum de Doha. Il s'est aussi rendu à Genève et à Berlin. "Il aime bien...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant