Conférence environnementale : Valls veut revenir sur la priorité donnée au diesel

le
0
Conférence environnementale : Valls veut revenir sur la priorité donnée au diesel
Conférence environnementale : Valls veut revenir sur la priorité donnée au diesel

Le diesel ne serait-il plus en odeur de sainteté en France ? Lors de son discours de clôture de la Conférence environnementale, le Premier ministre Manuel Valls a affirmé vendredi sa volonté de «progressivement revenir» sur la priorité donnée au diesel.

«En France, le moteur diesel a longtemps été privilégié. Il l'est encore, a déclaré le Premier ministre. Cela a été une erreur, il faut progressivement revenir dessus avec intelligence et pragmatisme.» Manuel Valls a précisé que «le gouvernement mettra en place en 2015 un système d'identification des véhicules en fonction de leurs émissions polluantes. Ce système aidera les collectivités à développer des politiques favorisant les véhicules les plus propres.»

La prime à la conversion des véhicules polluants réexaminée

«Je connais parfaitement le débat. A chaque fois qu'on taxe le diesel, on nous rappelle, et ce n'est pas faux, que ce sont les plus modestes de notre société qui risquent d'en être les premières victimes», a-t-il souligné, ajoutant que «notre fiscalité doit continuer à être orientée pour entraîner les choix écologiques de nos concitoyens». Le Premier ministre a également rappelé l'annonce de François Hollande faite jeudi de mettre un terme au soutien public de projets de centrales à charbon, l'énergie la plus émettrice de CO2, sans précision de calendrier.

Manuel Valls s'est aussi dit ouvert au réexamen de la prime à la conversion des véhicules les plus polluants, inscrite dans la loi sur la transition énergétique. Les ONG, notamment la Fondation Nicolas Hulot (FNH), ont beaucoup oeuvré pour que cette prime soit plus accessible aux ménages modestes.

La lutte contre le changement climatique «grande cause nationale»

Dans son discours, le Premier ministre a annoncé que la lutte contre les dérèglements climatiques serait déclarée «grande cause nationale en 2015», en rappelant que la France «portera une grande ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant