Conférence de presse de François Hollande : le scepticisme des politiques

le
0
Christian Jacob, chef de file des députés UMP, exprime ses inquiétudes.
Christian Jacob, chef de file des députés UMP, exprime ses inquiétudes.

Jean-Christophe Lagarde, porte-parole de l'UDIEn dix-huit mois, "ça fait trois fois qu'il change de cap", "le président de la République est un derviche tourneur", a déclaré Jean-Christophe Lagarde en conférence de presse. "Qu'il sorte de la République de la parole pour entrer dans les actes", a-t-il demandé. Parmi les premiers revirements de François Hollande, l'Europe et la TVA, selon lui. "Et puis on veut maintenant un contrat de responsabilité avec les entreprises, jetant aux orties à la fois le projet de réforme de la fiscalité annoncé par son Premier ministre il y a deux mois, le CICE (Crédit impôt compétivité emploi) qui était fait pour les entreprises et leur compétitivité, qui n'est en vigueur que depuis le 1er janvier", a poursuivi le député de Seine-Saint-Denis. Concernant Julie Gayet, Jean-Christophe Lagarde estime que la conférence de presse n'est pas "le lieu pour faire une clarification sur sa vie privée". Cependant, "on n'est pas obligés de subir un vaudeville permanent" et une clarification est "nécessaire", a-t-il poursuivi. François Rebsamen, président du groupe PS au Sénat Interrogé par RTL à quelques heures de la troisième conférence de presse du président François Hollande, sur les inflexions économiques et sociales esquissées lors des voeux présidentiels, le sénateur-maire de Dijon a assuré : "C'est un social-démocrate. Il a au coeur deux choses : d'abord le dialogue social" et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant