Condamnée à un an de prison ferme, la députée PS Sylvie Andrieux fait appel

le
49
Condamnée à un an de prison ferme, la députée PS Sylvie Andrieux fait appel
Condamnée à un an de prison ferme, la députée PS Sylvie Andrieux fait appel

La députée socialiste des Bouches-du-Rhône Sylvie Andrieux, poursuivie pour détournements de fonds publics, a été condamnée à trois ans de prison dont deux avec sursis, ce mercredi par le tribunal correctionnel de Marseille. Elle a également écopé de 100 000 euros d'amende et à cinq ans d'inéligibilité. Une peine plus lourde que celle réclamée par le parquet qui avait requis deux ans de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité.

Elle a annoncé qu'elle interjetait appel du jugement. «Je prends acte d'une décision injuste dont j'ai aussitôt fait appel. Je n'ai commis aucun des faits qui me sont reprochés et je vais consacrer toute mon énergie à en faire la démonstration devant la cour d'appel», a-t-elle déclaré dans un communiqué. Cet appel a un effet suspensif sur sa condamnation. Le patron du PS, Harlem Désir, a indiqué qu'elle devra se mettre «en congé» du parti le temps de l'appel.

740 000 euros détournés

L'ancienne vice-présidente de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, députée depuis 1997, comparaissait aux côtés de 21 autres prévenus pour le détournement, dans les années 2000, de quelque 740 000 euros de subventions publiques au profit d'associations fictives basées dans les quartiers Nord de Marseille, sur fond de visées électoralistes.

L'enquête avait été ouverte à la mi-2007 après le signalement à la justice, par la cellule Tracfin du ministère des Finances, de flux financiers suspects sur les comptes d'associations marseillaises censées oeuvrer en faveur des quartiers difficiles et de la jeunesse. Elles se sont avérées au final des coquilles vides créées, selon l'accusation, pour rétribuer des personnes ayant aidé Mme Andrieux à s'implanter et à se faire élire, notamment dans le 14e arrondissement de la ville.

La députée a toujours rejeté en bloc les accusations

«Mme Andrieux, en tant que dépositaire de l'autorité publique, a endossé le rôle...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gacher le mardi 4 juin 2013 à 15:19

    le jour où un politique reconnait les faits, c'est le jour où on a toutes les preuves, que la justice s'en mêle, que le secret de polichinelle est tellement évident que même la presse ose ne parler, et que ça fait un scandale. Sinon la main sur le cœur et sur la tète de leurs enfants , ils sont innocents, et ce sont des rumeurs infondés.

  • 90342016 le jeudi 23 mai 2013 à 12:10

    um-ps un ramaci de voleurs

  • M3064430 le jeudi 23 mai 2013 à 09:20

    Etant de gauche,encore une qui sera responsable mais pas coupable

  • M9095115 le jeudi 23 mai 2013 à 06:25

    Andrieu.Quelle demande d'etre blanchie par la taupe la copine de Désir et plus de problème,comme kucheida,guérini,désir et les autres.Simple.

  • M3366730 le mercredi 22 mai 2013 à 22:10

    Encore un qui va s'en tirer par une pirouette !

  • M3462735 le mercredi 22 mai 2013 à 17:39

    100 000 d'amende pour 740 000 de détournement cela vaut le coût! :) D'autant plus qu'elle écope de 5 ans inéligibilité donc les électeurs à mémoire de poisson rouge pourront la réélire d'ici là si nous sommes toujours en République!

  • gyere le mercredi 22 mai 2013 à 17:27

    Peut-être les récipiendaires de ces "subventions" étaient-ils chargés de faire comme le maire PS de Saint-Dié, acheter et distribuer dans les cités des téléphones portables!!!

  • slivo le mercredi 22 mai 2013 à 17:27

    Quand on connait le chef du troupeau (h desir), faut pas s'étonner que beaucoup de bêtes soient vérolées...

  • psdi le mercredi 22 mai 2013 à 17:07

    740 000€ pour les quartiers Nord, pu_tain , il y a du monde à Marseille et du pognon à distribuer pour avoir une bonne police. Mais que fait le Maire de cette ville. IL est temps que les municipales dans cette ville arrive.

  • 300CH le mercredi 22 mai 2013 à 16:40

    Ah!! je comprends pourquoi MONTEBOURDE prône le MADE IN FRANCE, il veut exporter notre savoir faire en escr oquerie, faire des écoles prestigieuses à l’étranger "type ENA" ou l'on apprend, comment gagner de l'argent sans travailler, les professeurs dans ce type d'établissement doivent être recruté en Roumanie "chez les Roms", ben oui au PS ils font toujours ça en bande organisée, comme les Roms sur Paris (voler les touristes) Aller Hop la marinière NOIR et BLANC avec pantalon assorti pour elle