Condamnation pour un permis d'exploration pétrolière au Burundi

le
0
    PARIS, 7 décembre (Reuters) - Un chef d'entreprise français 
a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir 
corrompu le ministre de l'Energie du Burundi, annonce lundi le 
parquet national financier.  
    Pierre Achach a été condamné jeudi dernier à 30 mois de 
prison avec sursis pour corruption, fraude fiscale et 
blanchiment de fraude fiscale, ainsi qu'à une amende de 1,5 
million d'euros, précise-t-il dans un communiqué. 
    Dirigeant d'une société britannique spécialisée dans 
l'exploration pétrolière, Pierre Achach était poursuivi pour 
avoir corrompu en 2011 le ministre de l'énergie du Burundi en 
vue du renouvellement d'un permis d'exploration pétrolière dans 
la région du Lac Tanganyika.  
    La justice française lui reproche également d'avoir "détenu 
un compte à l'étranger, dissimulé en Suisse, dont les avoirs 
s'élevaient à 7 millions d'euros", souligne le communiqué. 
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant