Condamnation de Nicolas : 250 opposants au mariage gay manifestent à Paris

le
8
Condamnation de Nicolas : 250 opposants au mariage gay manifestent à Paris
Condamnation de Nicolas : 250 opposants au mariage gay manifestent à Paris

Il est présenté comme un martyr, un «prisonnier politique» et même comparé au... résistant Jean Moulin. Il est question de «dictature» et d'«Etat totalitaire»... Les anti-mariage gay n'ont pas de mots assez forts pour dénoncer l'incarcération de Nicolas, cet opposant à la loi Taubira condamné mercredi à deux mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour rébellion.

Ce vendredi en fin de journée, ils étaient environ 250 partisans de la Manif pour tous, selon la police et les organisateurs, à être rassemblés devant le Panthéon à Paris pour exiger la libération de leur camarade.

Tous au #Panthéon en #SoutienANicolas !

#OnLâcheRien pic.twitter.com/dqTRguu3IF? La Manif Pour Tous (@LaManifPourTous) June 21, 2013

Equipés de drapeaux tricolores et de drapeaux roses et bleus de la Manif pour tous, ils scandaient également divers slogans : «dictature socialiste», «libérez Nicolas» ou encore «Nicolas Prisonnier, la justice en danger». Certains portaient des bérets et deux jeunes femmes arboraient des bonnets phrygiens tandis qu'un camion sono diffusait une musique tonitruante sur la place du Panthéon (Ve).

Mégaphone à la main, un orateur a fustigé «le terrorisme intellectuel qu'on nous impose aujourd'hui», jugeant qu'«en France aujourd'hui, on peut être tout sauf un opposant à la loi Taubira». «Nous ne lâcherons rien, jamais jamais», a-t-il promis.

Depuis plusieurs jours, les militants ont mené une campagne de mobilisation sur les réseaux sociaux. Outre la page Facebook intitulée «Prisonnier politique», un hashtag (NDLR : mot-clé) #Nicolas a été lancé sur Twitter. L'ordre de dispersion a été donné vers 20 heures.

Merci à tous pour votre mobilisation. L'heure est maintenant à la dispersion. #OnLâcheRien pic.twitter.com/ydOLDYExr6? La Manif Pour Tous (@LaManifPourTous) June 21, 2013

Boutin dénonce un «État totalitaire»

Les politiques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le vendredi 21 juin 2013 à 21:33

    250 ! hat gesagt der Obersturmbahnführer g.joly1 ! Man muss ihm glauben, das ist ein Befehl !

  • chatnour le vendredi 21 juin 2013 à 21:30

    http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-la-condamnation-qui-ebranle-la-magistrature-21-06-2013-1684407_23.php

  • gbourger le vendredi 21 juin 2013 à 20:20

    Sarkozy contre Le Pen ? Pas sur ! Le titre de l'article "Condamnation de Nicolas" serait-il une prophétie ?

  • python75 le vendredi 21 juin 2013 à 16:15

    Sed Lex, Dura Lex!!! La loi est dure mais c'est la loi... La justice n'est ni de droite ni de gauche! Mais encore une fois... Il fallait voter Sarkozy... Vous n'avez qu'à vous en prendre qu'à vous... On rira bien en 2017!!! Ca sera Sarkozy contre Le Pen... Et je sais ou ira mon vote!!!

  • M1625665 le vendredi 21 juin 2013 à 15:45

    python75 et g.joly1 Alors il faut condamner les maires de gauche qui refusaient d'appliquer le service minimum en cas de grève des enseignants et les juges de gauche(pléonasme) qui refusaient d'appliquer les peines minimum en cas de récidive

  • alai1498 le vendredi 21 juin 2013 à 15:38

    Prison avec sursis pour l'attaque du RER, prison ferme pour un anti mariage pour tous: le délit d'opinion est désormais plus durement sanctionné que la délinquance. Nous entrons effectivement dans l'ère d'un Etat totalitaire. Poutine est un ange à côté de Hollande. C'est du reste ce que pense Depardieu.

  • python75 le vendredi 21 juin 2013 à 15:26

    g.joly1 +1 : bien sur quelle outrance, contester une loi de la république, votée à la majorité AN+S... Je suis bien d'accord, tout ces intégristes doivent assumer et payer leurs méfaits... Les catholiques n'avaient qu'à voter Sarkozy, s'il ne voulait pas de cette loi... Mais c'est trop tard... donc allons de l'avant et passons à autre chose...

  • M8303372 le vendredi 21 juin 2013 à 15:22

    On se marché décidement complètement sur la tête on emprisonne des jeunes qui manifestent mais ceux qui trafiquent et qui ont une peine de moins de deux ans ne les font pas... HALLUCINANT...