Condamnation de Karadzic-Moscou taxe le TPIY de partialité

le
0
    MOSCOU, 25 mars (Reuters) - Le Tribunal pénal international 
pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) entretient le mythe selon lequel 
les crimes de guerre commis en Bosnie ne sont imputables qu'aux 
Serbes, a jugé vendredi le ministère russe des Affaires 
étrangères au lendemain de la condamnation de Radovan Karadzic.  
    L'argent investi dans le TPIY aurait été plus utile au 
processus de paix, ajoute-t-il dans un communiqué.  
    L'ex-président de la République serbe de Bosnie a été 
condamné jeudi à quarante ans de prison pour génocide, crimes 
contre l'humanité et crimes de guerre.   
 
 (Alexander Winning, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant