Condamnation dans le procès des pesticides en Argentine

le
0

(Commodesk) La justice argentine a condamné à trois ans avec sursis deux utilisateurs de pesticides, pour avoir mis en danger la vie des habitants d'un quartier de Cordoba en traitant les champs de soja par voie aérienne entre 2004 et 2008.

La cour pénale a retenu la responsabilité du pilote de l'avion et du producteur local qui l'employait, sans satisfaire les associations de victimes. Les deux hommes devront effectuer des travaux d'intérêt général dans le secteur de la santé pendant quatre ans, mais échappent à la prison.

Cette sentence est une première dans ce pays où l'agro-industrie est particulièrement puissante. Les résidents locaux ont protesté 12 ans pour faire valoir leur point de vue contre les pollueurs, mais n'ont pas pu établir formellement de liens entre 200 cas de cancer survenus dans le quartier, 142 intoxications d'enfants, et la fumigation, parce que l'eau du quartier était aussi contaminée à l'arsenic par les transformateurs électriques.

Les pulvérisations d'endosulfan et de glyphosate effectuées sur les champs voisins du quartier d'Ituzaingó contrevenaient au règlement local qui interdit l'épandage aérien de produits agrochimiques à moins de 500 mètres de populations urbaines, selon le quotidien Pagina 12.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant