Concours d’Architecture Eiffel 2008-2009

le
0
Concevez un édifice de très grande hauteur sur le Champs de Mars à Paris, à distance, accolé ou à la place même de la Tour Eiffel.

Réservé aux étudiants des Écoles d’Architecture françaises et doté de 45 000 euros de prix (5 projets primés), ce concours dont la soirée de clôture a réuni plus de 500 personnes ce mardi 31 mars 2009 (jour anniversaire de l’inauguration de la Tour Eiffel en 1889) à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris est une réussite, tant qualitativement que quantitativement.

Près de 200 étudiants de toutes les Écoles d’Architecture de France se sont passionnés pour le sujet de ce concours et ont présenté 91 projets inventifs, créatifs, surprenants.

Encourager et stimuler, récompenser et valoriser la créativité des bâtisseurs de demain que sont les étudiants en Architecture, mais aussi, leur offrir l’opportunité de se faire connaître de leurs aînés et accompagner leurs débuts, telle était l’ambition des organisateurs, la Fondation d’entreprise de la Société de la Tour Eiffel et son partenaire, le groupe Abvent.

Mardi 31 mars : la soirée de clôture à la Cité de l’architecture & du patrimoine
> Proclamation des Résultats et Remise des Prix
> Vernissage de l’exposition que propose la Cité de l’Architecture et du Patrimoine du 1er au12 avril 2009
> Sortie du Catalogue du Concours offert à tous les invités et à tous les étudiants qui ont concouru.

91 projets qui démontrent une étonnante force de proposition

La plupart des étudiants n’ont pas hésité à adopter des attitudes fortement différenciées et à utiliser ce concours comme une tribune pour affirmer une position tranchée sur des sujets d’une actualité brûlante : la densité et la grande hauteur à Paris sans oublier les préoccupations environnementales qu’une métropole comme Paris ne peut négliger. Certains étudiants, peu nombreux, ont osé la démarche iconoclaste d’éliminer la Tour Eiffel et de la remplacer, en lieu et place. D’autres ont choisi de l’envelopper, de l’habiller voire de la parasiter. Nombre d’entre eux ont préféré construire dans son voisinage immédiat en développant des effets de tension avec le monument, l’icône. Et la majorité, par respect, ne manquant pas de parler d’humilité ou de déférence, a pris ses distances avec des propositions résolument autonomes ou en se contentant de considérer le site comme le lieu d’accueil d’une proposition architecturale essentiellement formelle.

Le jury

Dominique Alba
Architecte, Directrice générale du Pavillon de l’Arsenal

Jean-Marie Charpentier
Architecte et urbaniste, fondateur de l’Agence Arte Charpentier Architectes

Philippe Coupérie-Eiffel

Jacques Ferrier
Architecte et ingénieur, fondateur de Jacques Ferrier Architectures

Xavier Soule
Architecte, Président-directeur général du groupe Abvent

Robert Waterland
Président de la Fondation d’entreprise de la Société de la Tour Eiffel dont il est Directeur général

Contacts
> FONDATION D’ENTREprIsE DE LA Société de la Tour Eiffel | Robert Waterland | robert.waterland@awon.net | 01 44 51 55 14
> groupe aBVENT | Bernadette Sabathier | sabathier@abvent.fr | 01 53 01 05 11
> concours | Dominique Choin | choin@abvent.fr | 01 53 01 05 05 & Hakima Boukhari | boukhari@abvent.fr | 01 53 01 05 05

Palmarès & Dotations
> 1er Prix
PHYTE de Nicolas MOURET
ENSA Paris-Belleville
Commentaire du jury (extrait) : Ce projet est avant tout un stimulant écho aux techniques des architectures industrielles émergeants avec le xxe siècle. Même audace de gabarit, même originaité de mise en oeuvre et même anachronique fonctionnalité urbaine.
Dotation : 7 000 €
+ 2 logiciels professionnels ArchiCAD et HyperArchi (valeur : 9 233 €)

> 2e Prix
HÔTEL DE LA TOUR EIFFEL de Jean-Maxime RIVIÈRE
École Spéciale d’Architecture - Paris
Commentaire du jury (extrait) : Aux jours de crises financières, il est assez instructif de savoir reconnaitre que même le plus gratuit des objets urbains devient un bien foncier.
Dotation : 5 000 €
+ 2 logiciels professionnels ArchiCAD et HyperArchi (valeur : 9 233 €)

> 3e Prix
RÉFLEXION de Jonathan ALLAIN, Enric CAILLEAU et Mathieu LAMOUR
ENSA Nantes
Commentaire du jury (extrait) : Cet «objet» de l’objet nous fait rêver de lumière, d’espace et de vues. Cet irréalisme est donc de l’architecture ; un comble pour saluer un monument si réaliste.
Dotation : 3 000 €
+ logiciel professionnel ArchiCAD (valeur : 7 092 €)

> 4e Prix
LE CHÊNE OU LE ROSEAU de Béryl MONNOT et Julien SAGE-THOMAS
ENSA Paris-Malaquais
Commentaire du jury (extrait) : Le projet s’allonge avec force et indolence aux pieds de la vertigineuse exception verticale. Une façon d’affirmer que Paris n’est pas comme New York “une ville debout” comme expliquait Céline.
Dotation : 2 000 € + logiciel professionnel Artlantis Studio (valeur 1 070 €)

> 5e Prix
LES DESSOUS DE LA DAME DE FER
de Gilles LEFÈVRE et Mathieu BADIE
ENSA Paris-Val-de-Seine
Commentaire du jury (extrait) : Construire en enfouissement des structures importantes à de grandes profondeurs est aujourd’hui encore de l’ordre de l’exploit technique, un vrai écho à ce que représentait d’audace le projet d’Eiffel.
Dotation : 1 500 € + logiciel professionnel Artlantis Render (valeur 592 €)
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant