Concordia : une figure du barreau italien pour défendre des victimes

le
0
Giulia Bongiorno, avocate et parlementaire, est une figure emblématique qui représente déjà une trentaine de passagers italiens.

De notre correspondant à Rome

Pour défendre leurs intérêts et la mémoire de ceux qui ont disparu dans la catastrophe du Concordia, les passagers et familles des victimes italiennes ont choisi Giulia Bongiorno, avocate et parlementaire, figure emblématique du barreau italien.

Cette énergique Palermitaine de 45 ans a engagé une «class action pénale» contre Costa Crociere en s'en prenant à la direction de la compagnie de navigation: «c'est elle qui doit être appelée à répondre de cette tragédie et pas seulement au civil», a-t-elle affirmé. Elle représente déjà une trentaine de passagers italiens, mais bien d'autres ont annoncé leur intention d'y adhérer.

Parlementaire de l'Alliance nationale aux côtés de Gianfranco Fini

Giulia Bongiorno s'est distinguée dans les prétoires par sa brillante défense de Giulio Andreotti, un symbole de l'Ancien régime, sept fois président du Conseil, trente-quatre fois ministre. Dans les années 90, des repentis de la mafia sicilie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant