Concordia : un désastre écologique redouté

le
0
Les réservoirs du navire contiennent 2380 tonnes de gazole. Les autorités craignent que le pompage ne déstabilise le bateau, en équilibre sur des rochers à 50 mètres du rivage. Avec une vidéo BFMTV

L'île de Giglio, réputée pour ses petites criques rocheuses, est sous la menace d'une «bombe écologique». Le terme choisi par le maire de ce petit lopin de terre toscan n'est pas trop fort. Le Costa Concordia, qui s'est échoué vendredi soir à seulement 50 mètres du rivage, contient environ 2380 tonnes d'hydrocarbures. «C'est un gazole dense, lourd», a déclaré le ministre italien de l'Environnement, Corrado Clini, qui redoute le pire. Si le pétrole, commençait à se répandre, «ce serait un désastre pour la faune locale», a-t-il averti.

D'après Christophe Rousseau, adjoint au directeur du Cedre (Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux), le fioul ne pourra toutefois pas couler et sédimenter en cas de fuite comme le laissait entendre le ministre italien. Le carburant du Concordia devrait plutôt flotter. «C'est un fioul semblable à celui de l'Erika, proche du bitume, qui pourrait coller durablement aux r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant