Concordia : les victimes gagnent le premier bras de fer

le
0
INFO LE FIGARO - Le tribunal de Nanterre a contraint la compagnie Costa Croisières à laisser trois mois aux victimes pour étudier son offre d'indemnisation forfaitaire de 11.000 euros.

Les victimes du Concordia ont obtenu gain de cause lundi 13 janvier devant le tribunal de Nanterre: le juge a enjoint à Costa Croisières de laisser trois mois de réflexion aux naufragés pour accepter ou non la proposition de dédommagement forfaitaire de 11.000 euros avancée par la compagnie, qui voulait contraindre les passagers à se prononcer sous dix jours.

Le «collectif des rescapés français du Concordia» et la Fédération des victimes d'accidents collectifs (Fenvac ) s'étaient élevés contre cette pratique, qui revenait, selon eux à «mettre le couteau sous la gorge» des victimes, lesquelles, pour beaucoup, ont réalisé d'importantes dépenses pour regagner leur domicile, récupérer leur véhicule ou racheter des effets personnels indispensables restés au fond de la mer. Les représentants des passagers ont donc protesté avec succès contre ce délai imposé par le croisiériste aux rescapés sommés, en outre, de renoncer à un éventuel procès. «Du chantage 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant