Concordia : les vérités du commandant Schettino

le
0
INTERVIEW - Accusé d'avoir abandonné son navire, il rejette la responsabilité du drame sur les officiers placés sous ses ordres.

À la veille du deuxième anniversaire du naufrage du Costa Concordia, le 13 janvier 2012, la figure du commandant du navire, Francesco Schettino, est très controversée. La responsabilité de cet officier de 52 ans, que la presse avait surnommé «capitaine couard», est au c½ur d'un procès qui doit reprendre dans quelques jours à Grosseto (Toscane). Alors qu'il demeure le principal accusé de la catastrophe qui a fait 31 morts et un disparu, il livre sa vérité auFigaro.

LE FIGARO. - Commandant Schettino, comment avez-vous vécu ces deux années?

Francesco SCHETTINO. - Les premiers mois, j'ai ressenti une douleur immense. Et puis j'ai voulu expliquer, faire comprendre, donner un sens à tout ce qui s'était passé. Dès le premier interrogatoire, j'ai tenté de raconter avec précision l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant