Concordia : la boîte noire hors d'usage avait bien été signalée

le
0
Les experts commis à l'enquête ont informé, mardi, le parquet de Grosseto qu'ils ne pouvaient analyser que le contenu des ordinateurs de bord.

À Rome

Nouvelle péripétie dans l'enquête judiciaire ordonnée sur la catastrophe du Concordia, le 13 janvier dernier devant l'île du Giglio: la boîte noire censée enregistrer tous les paramètres de navigation, le fonctionnement des dispositifs de sécurité et la fermeture des portes étanches était en avarie depuis quatre jours au moment du naufrage. La conclusion des experts commis à l'enquête confirme les propos tenus fin janvier par le commandant du navire.

Ces derniers ont informé le parquet de Grosseto (Toscane) qu'ils ne pouvaient analyser que le contenu des ordinateurs de bord qui ont eux-mêmes cessé de fonctionner ce même vendredi 13 janvier à 23h36, deux heures après le naufrage. En d'autres termes, une bonne partie de l'évacuation des 3216 passagers - dont 462 Français - n'a pas été documentée, l'ordre d'évacuation ayant été donné très tardivement par le commandant Francesco Schettino.

Une intervention reportée

L'avarie sur la boîte noire re...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant