Concessions limitées pour ArcelorMittal

le
0
Après deux mois de tension, le sidérurgiste garde son laminoir et va reclasser les 629 salariés des hauts-fourneaux.

Deux jours après l'accord conclu avec le gouvernement, Lakshmi Mittal a tout lieu d'être satisfait. Le résultat est sans doute très conforme aux attentes qu'il pouvait avoir avant l'annonce de l'arrêt définitif des hauts-fourneaux lorrains, il y a deux mois. Ses principaux objectifs étaient de maintenir éteinte la partie «liquide» du site de Florange, afin de réduire les surcapacités dans la production d'acier, et de conserver la maîtrise des laminoirs, qui sortent des produits à forte valeur ajoutée. C'est ce qu'il a obtenu.

Si les hauts-fourneaux ne sont pas rallumés, Lakshmi Mittal a consenti à les mettre «sous cocon», dans l'hypothèse d'un démarrage du programme Ulcos. Des questions se posent toutefois déjà sur les engagements de la société quant à ce projet (lire ci-dessous) . Les incidences financières de cette mise «sous coc...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant