Compteur électrique intelligent : l'UFC-Que Choisir dénonce une facture salée

le
8
Compteur électrique intelligent : l'UFC-Que Choisir dénonce une facture salée
Compteur électrique intelligent : l'UFC-Que Choisir dénonce une facture salée

Sur le papier, le compteur électrique intelligent «Linky» doit permettre aux consommateurs de payer précisement leur facture d'électricité. Début juillet, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a acté son déploiement pour parvenir à l'équipement des 35 millions de foyers à partir de 2020. Sauf que l'association de consommateurs UFC-Que Choisir vient de rendre publique une étude au vitriol sur l'effet désastreux de ce compteur sur le porte-monnaie d'une partie des clients. A tel point que Linky risque d'en faire disjoncter plus d'un. Une analyse que réfute ERDF.

Selon l'UFC, qui a interrogé 201 foyers, 55% des ménages ne disposent pas d'un abonnement adapté à leurs besoins. 37% des clients, soit plus de 10 millions de ménages, sont « sous-abonnés ». Ils paient une puissance d'abonnement inférieure à la puissance réellement appelée. Cette situation est rendue possible grâce à une grande tolérance des anciens compteurs qui accepte les dépassements de consommation. Mais avec Linky, c'est terminé ! A supposer que les tarifications restent identiques, ces ménages vont être obligés de souscrire un nouvel abonnement. «Au final, le seul changement d'abonnement entraînera pour ces consommateurs un surcoût annuel de 308 millions d'euros», prévient l'association.

A l'inverse, près de 5 millions de foyers paient un abonnement trop élevé par rapport aux besoins. «Leur surfacturation représente 35 millions d'euros par an», ajoute UFC. Grâce à l'arrivée de ce compteurs, les consommateurs pourront, eux, rentrer dans leurs frais... Mais pas avant cinq ans. «Au lieu d'être répercutées sur l'abonnement, les économies permises par le compteur seront conservées par ERDF. Le compteur n'est donc pas gratuit : les économies de consommation ne sont pas redistribuées au consommateur mais plutôt sans surcoût pour celui-ci», ajoute l'association.

Au-delà du surcoût de l'abonnement, l'UFC dénonce une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • achemena le mardi 24 sept 2013 à 19:13

    soit disant c etait gratuit ... mouhahaha

  • techluxo le mardi 24 sept 2013 à 18:28

    j"ai pas dis que j'était propriétaire , je dis garder mon compteur actuel pointvoui dehors la socialos , vive merkel

  • M5540341 le mardi 24 sept 2013 à 18:25

    Dehors la bande à Heyrault, de toute façon ils ne font rien de bien...La future Grèce de l'Europe c'est nous...

  • Aeldar le mardi 24 sept 2013 à 17:12

    1. vous n'êtes pas propriétaire du compteur donc il n'y aura pas le choix.2. ça n'a rien a voir avec le socialisme, c'est une avancée économique au profit du lobbying.

  • techluxo le mardi 24 sept 2013 à 16:34

    ok, jyth , je signe rien , je veux garder mon compteur

  • lm123457 le mardi 24 sept 2013 à 16:23

    En plus son "intelligence" c'est de dire à ErDF quels engins électriques vous utilisez et à quel moment. Car la signature de demande d'électricité d'une machine à laver n'est pas celle du frigo. EDF vous fliquera. Encore une belle avancée socialiste. Je rappelle que si c'est l'UMP qui a créé le fichage des criminel "sexuels", c'est un socialiste qui l'a étendu. Actuellement manifester contre la loi Taubira est suffisant pour un fichage génétique ! Il est beau le Moloch étatique PS.

  • jyth01 le mardi 24 sept 2013 à 16:04

    C'est pourtant simple: on ne demande pas ce compteur, donc ne signer aucun nouveau cntrat, ni bon d'installation. C'est a consigne à faire passer par mail à tous ses contacts

  • techluxo le mardi 24 sept 2013 à 16:03

    j'espere on va pas etre obliger de le remplacer ; on a le choix je crois