Comptes de l'État : Noyer pour un «consensus politique»

le
0
INTERVIEW - Gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, Christian Noyer affiche sa confiance dans le AAA français.

LE FIGARO. -La Banque de France prévoit 0% de croissance au quatrième trimestre 2011. Risquons-nous de basculer en récession?

Christian NOYER. -Non, notre hypothèse n'est pas une entrée de la France en récession, mais une stagnation de l'activité. Les turbulences financières de cet été ont créé des inquiétudes sur le financement de l'activité par les banques. Ce climat d'incertitude s'est traduit par une dégradation des indices de confiance des entreprises et des ménages, mais cette chute s'est stabilisée récemment. Rien dans les données d'activité réelle ne donne à penser que nous avons basculé et la distribution de crédit se poursuit à un niveau normal. Dans le climat actuel, il est difficile de faire des prévisions sur le long terme mais tout dépendra de la capacité des pays de la zone euro à restaurer la confiance. Lorsque les ménages verront que leurs craintes sont infondées, ils recommenceront à consommer.

Comment restaurer cette confiance?

L'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant