Complot du nouvel an à Bruxelles, trois personnes relâchées

le
0
    BRUXELLES, 1er janvier (Reuters) - La police belge a relâché 
vendredi trois personnes après les avoir interrogées sur un 
projet d'attentat à Bruxelles à l'occasion du nouvel an, qui a 
entraîné l'annulation des célébrations de la Saint-Sylvestre 
dans la capitale belge. 
    Ces trois personnes entendues par les enquêteurs faisaient 
partie d'un groupe de six personnes appréhendées jeudi lors de 
sept perquisitions effectuées à Bruxelles ou sa banlieue proche. 
Trois d'entre elles avaient été relâchées dès jeudi.  
    Deux autres individus soupçonnés de préparer des attentats 
pour le nouvel an ont été arrêtés mardi. Inculpés de complot 
terroriste, Saïd Saouti (30 ans) et Mohammed Karay (27 ans) ont 
été placés en détention préventive pour un mois. 
    Tous deux sont membres des Kamikaze Riders, des motards 
bruxellois originaires pour la plupart d'Afrique du Nord. 
Certains membres seraient proches de l'Etat islamique, d'après 
des organes de presse. 
    Bruxelles est en alerte de niveau 3, un cran au-dessous du 
niveau d'alerte maximale, depuis les attentats du 13 novembre en 
France. La capitale belge a même été placée en alerte de niveau 
4 pendant près d'une semaine en novembre.  
    Les autorités belges ont inculpé dix personnes d'implication 
dans les attentats de Paris et Saint-Denis.  
 
 (Philip Blenkinsop; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant