Compétitivité : négociations sous tension chez PSA

le
0
Le groupe veut rogner des avantages et reconduire le gel des salaires. Les syndicats grognent.

Les salariés de Peugeot Citroën sont désormais fixés sur les sacrifices que leurs dirigeants attendent d'eux. Jeudi, organisations syndicales et direction se sont réunies pour la neuvième fois afin d'aborder la compétitivité des usines françaises du groupe. Et, pour la première fois, ont été abordés les thèmes de la flexibilité et des salaires, c'est-à-dire les sujets qui vont forcément provoquer des frictions avec les syndicats. Après un plan de 8000 suppressions d'emplois en 2012, ces derniers vont être sur la réserve, même si «la majorité d'entre eux ont conscience que la situation reste difficile», rapporte-t-on du côté de la direction.

Les mesures proposées montrent une volonté de rester raisonnable dans les sacrifices demandés. Sur le volet flexibilité, «un dispositif de modulation permettant de gérer la fluctuation d'activité» serait mis en place. «Il s'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant