Compétitivité : Louis Gallois pour un choc de 30 milliards

le
0
Après avoir reçu le rapport commandé à l'ancien président d'EADS, Jean-Marc Ayrault présente aujourd'hui ses propres mesures. En tentant de ménager sa majorité. » DOCUMENT - L'intégralité du rapport Gallois » Le détail des 22 propositions Gallois » Compétitivité : les mesures chocs du FMI pour la France

«Le premier ministre l'a trouvé fort intéressant et m'a dit qu'il en tirerait le meilleur!» Lundi, à l'issue de la remise à Jean-Marc ­Ayrault de son rapport sur la compétitivité, Louis Gallois ne pouvait s'empêcher d'avoir un petit sourire aux lèvres. Oui, son rapport préconise bien «un choc de compétitivité» - une expression que les membres du gouvernement s'interdisent depuis maintenant plusieurs jours -, avec un transfert de charge de 30 milliards. Oui, il a formulé ses propositions librement, «sans aucune pression». Et oui, son rapport, il le sait, «ne va plaire à tout le monde».

Seulement voilà, l'ancien président d'EADS, aussi étiqueté...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant