Compétitivité : Hollande accuse la Chine de concurrence déloyale

le
1
En visite au Laos, le chef de l'Etat a botté en touche sur le rapport Gallois, préfrérant dénoncer les «salaires inacceptables» en Chine et la sous-évaluation du yuan.

Envoyé spécial à Vientiane (Laos)

Surtout ne pas en parler… En visite en Asie, pressé de répondre sur le rapport Gallois, remis ce lundi à Paris, François Hollande a éludé toutes les questions…pour mieux préciser son approche de la «compétitivité», vanter les capacités de l'Europe à retrouver le chemin de la croissance et appeler l'Asie à la réciprocité dans l'ouverture de ses marchés. Du rapport demandé à l'ex-PDG d'EADS, Louis Gallois, «le premier ministre tirera toutes les conclusions et tout sera fait pour l'emploi», a déclaré le chef de l'Etat, en marge du sommet du Forum Asie-Europe (ASEM) auquel il participait à Vientiane, au Laos.

«Derrière la compétitivité, il y a l'emploi, c'est-à-dire l'avenir», a-t-il ajouté. Loin de Paris, le chef de l'Etat n'oublie pas que mard...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TONAR22 le lundi 5 nov 2012 à 14:33

    c'est la faute à la CHINE :sûr ,MAIS aussi à l'europe (libre échange jusqu'au boutiste = seule entité ds le monde à faire ça ) ET SURTOUT à la FRANCE grâce à la GAUCHE depuis 81 !!!! fonctionnaires partout ( département ,communes ,région ETAT ,ASSIST2S tous azimuts ,immigrés ,régimes spéciaux etc )