Compétitivité: Breton applaudit des deux mains le rapport Gallois

le
0
VIDÉO - Le patron d'Atos et ancien ministre de l'Économie estime que les mesures du rapport remis lundi par Louis Gallois à Jean-Marc Ayrault sont «toutes bonnes». Pour lui, la priorité réside dans la baisse des dépenses publiques. » Rapport Gallois : le patronat attend des actes rapidement

«La France a perdu sa compétitivité sous le poids des charges et des impôts».Dans la droite lignée du rapport Gallois, le patron d'Atos, Thierry Breton fait un constat sans appel de la situation actuelle de la France.

Pour l'ancien ministre de l'Économie et des Finances, l'enjeu n'est donc pas la baisse du coût du travail, que la droite appelle ardemment de ses voeux. «Les 22 mesures du rapport Gallois sont toutes bonnes mais la dimension du problème réside dans la baisse des dépenses publiques, affirme-t-il. Nous dépensons 56,2% de la richesse nationale pour financer la sphére publique. C'est plus de dix points d'écart avec l'Allemagne. Nous sommes les champion...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant