Comparer Fillon à "Schröder", pas à "Thatcher" dit Gattaz

le
29
Le patron du Medef Pierre Gattaz à Paris le 15 novembre 2016 ( AFP/Archives / ERIC PIERMONT )
Le patron du Medef Pierre Gattaz à Paris le 15 novembre 2016 ( AFP/Archives / ERIC PIERMONT )

Les réformes proposées par François Fillon doivent être comparées à celles de Gerhard Schröder, et non de Margaret Thatcher, estime dans un entretien aux Echos le patron du Medef Pierre Gattaz, qui salue le "réformisme" du candidat à la présidentielle.

François Fillon "met l'entreprise au cœur de son plan de redressement", estime le responsable du premier syndicat patronal dans cet entretien publié lundi soir sur le site internet du quotidien.

Son programme a été "travaillé depuis trois ans, en rencontrant et en écoutant beaucoup de chefs d'entreprise, des PME aux grands groupes", ajoute le patron des patrons, qui salue le "pragmatisme" et le "réformisme" de l'ex-Premier ministre.

Interrogé sur le rapprochement souvent fait entre le programme économique du député de Paris et celui de l'ex-Premier ministre britannique Margaret Thatcher, M. Gattaz répond: "Je dirais plutôt Schröder", en référence à l'ex-chancelier allemand.

Le programme de M. Fillon "comporte les quatre blocs de réformes indispensables pour recréer de l'emploi: la baisse des prélèvements, le déverrouillage du marché du travail, la simplification de l'environnement réglementaire et la formation", assure M. Gattaz.

Selon le responsable patronal, la baisse de charges de 40 milliards d'euros proposée par le vainqueur de la primaire de la droite "donnerait un vrai coup de fouet à l'économie française, même si l'écart avec les entreprises allemandes est plutôt de 90 milliards".

"On ne peut pas investir, se moderniser, embaucher sans améliorer les marges de nos entreprises", estime le président du Medef, qui se déclare par ailleurs favorable à la fin de la durée légale du travail, proposée par M. Fillon.

"Il faut en finir avec les 35 heures (...) Et la bonne façon de ne plus en parler consiste à laisser la liberté à chaque entreprise de négocier avec leurs salariés la durée du travail appropriée", estime-t-il.

François Fillon, qui souhaite confier aux entreprises la négociation sur le temps de travail, s'est comparé à plusieurs reprises durant la campagne des primaires à Mme Thatcher, symbole de l'ultra-libéralisme économique.

L'ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder, à l'origine de la flexibilisation du marché du travail outre-Rhin, symbolise pour sa part le social-réformisme. Ses réformes sont controversées, certains y voyant l'origine de la baisse du chômage enregistrée ces dernières années en Allemagne, quand d'autres estiment qu'elles ont développé la précarité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 6 jours

    "Fillon représente une figure réactionnaire classique. Celle qu'ont magnifiquement décrite en leur temps Balzac et Zola." (Anicet Le Pors). C'est dire si ses "solutions" sont modernes.

  • canddide il y a 6 jours

    il va nous promettre 2 millions d'emploi ! :-)) ....à 100 euros par mois !

  • vazi il y a 6 jours

    Le maître à parlèrent peuple pliez vous à sa volonté Nous revoilà au 19 siècle avec us et coutumes, la semaine à 50 heures comme ça les femmes n'auront pas de temps de guider ils recontruiront les cités ouvrières sur les lieux de travail' le droit de grève sera interdit la messe du dimanche sera obligatoire, l'avortement et les moyens de contraceptions seront interdits sous peine de finir sur le bûcher etc etc

  • tchazard il y a 7 jours

    bof la france a cedé le droit de battre monnaie à l 'allemagne donc c 'est une sous prefecture qui va s'aligner sur le modele d'esclavage industriel des familles de la ruhr.. c 'est ce que veulent les français , a moins qu 'ils comprennent toujours rien à rien et chouinent apres les votes .

  • tchazard il y a 7 jours

    et les lois hartz pour un esclavage officialisé , 1 euro de l 'H sinon pas de prestations sociales , le vrai visage de fillon . agent recouvreur de merkel et l 'UE .

  • canddide il y a 7 jours

    C'est Fillon qui dit admirer Thatcher et c'est Gattaz qui explique à qui le comparer. De toute façon Schrôder c'est une sorte Thatcher qui se revendiquait de gauche ! Si vous comprenez un homme politique ou un patron des patron, c'est qu'il s'est mal exprimé ou qu'il vous ment ! :-)) Ils sont où les 1 millions d'emploi promis Mr Gattaz?

  • rillouto il y a 7 jours

    " Et si leur bénef avait augmenté de 20%, cela se saurait ! " ,si vous lisez pas,c'est pas ma faute -_-' .... >> http://www.boursorama.com/actualites/plus-de-20-de-hausse-de-salaire-pour-les-pdg-francais-en-2015-14773d3a3171157b198c41f4989a754e .. mais je suis entierement d'accord avec vous sur les PME,moi,j'ai coulé en 2010 grace aux polonais et roumains ...il etait où gattaz ou pariso pour me defendre ? ..ces gens la ,ne represente que les gros...

  • paspil il y a 7 jours

    donner aux plus riches ou aux plus pauvres c'est pas mieux , je ne vois point de salut pour nos industries ... pas grave on a l'habitude ...

  • paspil il y a 7 jours

    ils ont baissé les charges sociales , nous on veut supprimer l'impot sur les grandes fortunes grace à la hausse des impots indirects sur tous les francais ... le but n'est pas le meme , ils ont privilégié la creation de richesse à la redistribution ...

  • testani2 il y a 7 jours

    Allons rillouto, un peu de sérieux : quelles entreprises ont augmenté leur bénef de 20% ? Sachez que les PME emploient pas loin des 2/3 des actifs.. Et si leur bénef avait augmenté de 20%, cela se saurait !