Compagnie des Alpes doit encore convaincre

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Opérateur de onze domaines skiables (Tignes, Val-d'Isère, Les Arcs?) mais aussi gérant de quinze parcs de loisirs (parc Astérix, musée Grévin, Futuroscope), Compagnie des Alpes a amélioré sa renta­bilité au premier semestre de l'exercice qui sera clos le 30 septembre 2014. Sur la période, le bénéfice net a progressé de 12,3%, à 42,9 millions d'euros, bien aidé par le rachat total du domaine de ski des Deux Alpes.

Les profits ont donc rassuré malgré un chiffre d'affaires toujours atone, à 412 millions d'euros (+1%). Les dirigeants demeurent confiants pour l'exercice en cours, notamment dans l'activité des parcs de loisirs (42% des ventes), même si «les deux tiers de la saison restent à venir». En décembre dernier, les dirigeants se sont fixé une série d'objectifs sur cinq ans?: une marge brute d'exploitation de 34% pour les domaines skiables (32,6% l'an dernier) et de 23% pour les parcs de loisirs (seulement 11,9% l'an dernier). Des chiffres ambitieux, en particulier pour l'activité des parcs de loisirs puisqu'il faut remonter à l'exercice clos au 30 septembre 2009 pour retrouver une marge supérieure à 20%.

Pour atteindre ces objectifs, la société s'est engagée dans une vaste réorganisation des parcs de loisirs, dont la rentabilité s'est dégradée. Lors de l'exercice précédent, ce segment a perdu près de 700.000 visiteurs et plus de 15 millions d'euros de chiffre d'affaires. Du coup, la perte opérationnelle

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant