Communication du groupe Artprice

le
0
Communiqué

PARIS, June 5 /PRNewswire/ -- Le groupe Artprice est victime d'une attaque en déni de service distribué (DDOS) depuis 23h32 le 2 juin 2009, concentrée exclusivement sur le routeur Cisco ; cette attaque (plusieurs milliards de logs de connexion depuis le 2/06/09) est destinée à paralyser l'accès aux banques de données Artprice. Néanmoins, le groupe Artprice a préservé l'intégrité absolue de ses banques de données par ses Firewalls et autres systèmes de sécurité interne qui ont parfaitement fonctionnés. Artprice précise par ailleurs que l'ensemble des systèmes monétiques et de paiement par Cartes Bancaires ne sont pas visés par l'attaque, Artprice ayant volontairement externalisé depuis sa création, les plates-formes de paiement sécurisées chez les principaux opérateurs bancaires français et américains ; tous les moyens ont été mis en oeuvre tant sur le plan technique et judiciaire que commerciaux pour très rapidement restituer la qualité de service constante depuis 12 ans qu'Artprice délivre à ses 1,3 millions de membres. Il faut préciser que ce type d'attaque est arrivé à paralyser les plus grands groupes informatiques au monde pendant plusieurs jours. D'ores et déjà, une déclaration de sinistre a été effectuée auprès de nos assureurs dont les différentes polices couvrent notamment ce type de sinistre délictueux.

Artprice a mis en place toutes les mesures conservatoires, principalement, par voie judiciaire dans le cadre d'une plainte traitée en enquête de flagrance, dès le mercredi 3 juin au matin, par la Brigade de Recherche de la Gendarmerie Nationale, dont l'incrimination pénale du délit dont est victime Artprice est parfaitement qualifiée dans l'article 323-2 du Code Pénal. D'autre part, Artprice, fait constater régulièrement par procès verbal d'officiers ministériels la persistance de l'attaque, de même, les services informatiques d'Artprice procèdent à des sauvegardes des logs constituant le délit pénal. L'enquête judiciaire progresse rapidement, et d'autre part, Artprice déploie à travers le monde différents sites miroirs spécifiques pour pallier à ce délit constitué. Cette plainte conformément au calendrier imposé par le Code de Procédure Pénale fera l'objet d'une constitution de partie civile devant le Doyen des juges d'instruction de Lyon par le groupe Artprice et le groupe Serveur.

Dans un souci de totale transparence, Artprice communique ci-dessous les extraits du procès verbal des délibérations du conseil d'administration exceptionnel qui s'est tenu le 4 juin 2009 à 13h00, dont la copie intégrale a été communiquée aux services de l'AMF, à Euronext, aux CAC et co-CAC ainsi qu'aux différentes autorités judiciaires en charge de l'enquête quelques heures après le conseil.

Extraits du procès verbal des délibérations du conseil d'administration exceptionnel qui s'est tenu le 4 juin 2009 à 13h00 :

[...]

L'an deux mille neuf,

Le 4 juin,

Initialement prévu à 12H00 et reculé à 13h00 suite à la convocation en extrême urgence de l'ensemble des salariés d'Artprice et de Groupe Serveur

[...]

Le Président explique aux membres du Conseil d'Administration que le service informatique d'Artprice a détecté à partir de 23 heures 32 le 2 juin 2009 une grave entrave à l'ensemble du fonctionnement du système informatique du groupe Artprice et du groupe Serveur. Dès 23h50, les premiers ingénieurs d'astreinte assistés de thierry EHRMANN ont procédé à toutes les diligences nécessaires et lancé les procédures de ticket d'incident auprès des opérateurs télécom opérant sur les fibres optiques propriétés d'Artprice et Groupe Serveur.

Depuis, ces attaques se sont poursuivies de manière continue et se sont même largement aggravées depuis hier en fin d'après-midi.

Le Président indique qu'il a été auditionné [à sa demande] dès le 3 juin 2009 au matin, pendant plusieurs heures, par la brigade de recherches de Lyon qui a ouvert, en conséquence, une enquête de flagrance pour délit d'entrave au fonctionnement d'un système informatique du Groupe Artprice. Le Président lit point par point ledit P.V. qui est annexé également au présent P.V. (3 pages).

Ce P.V. d'audition, réalisé en enquête de flagrance (vu les articles 16 à 19 et 53 à 67 du CPP), constitue la matière première de l'enquête judiciaire. Il a été remis aux O.P.J. de la gendarmerie [une extraction partielle constituée de] 25 000 000 de lignes de logs produits par l'organisation criminel provenant de plus de 80 pays. A la demande des enquêteurs judiciaires de la gendarmerie, des extractions et requêtes sur les RIPE du monde entier ont été effectuées dans les règles de l'art. De même, des programmes sous MySQL ont permis de modéliser le morphisme de l'attaque. Tous ces matériaux ont fait l'objet de scellés judiciaires remis à la gendarmerie qui est restée sur place toute la journée jusqu'à 20h.

Concernant les questions des enquêteurs sur les personnes morales ou physiques susceptibles d'attaquer les intérêts d'Artprice et/ou Groupe Serveur, le Président précise qu'il fera rajouter dans les prochains P.V. d'audition de gendarmerie, le groupe [...] ainsi que le groupe [...] contre lequel, là aussi Groupe Serveur, d'une part, et Artprice, d'autre part, ont un contentieux judiciaire en qualité de demandeur.

[D'autre part Artprice rappelle qu'il y a lieu de se reporter au paragraphe 2.3 - Faits exceptionnels et litiges du rapport annuel 2008 publié le 30 avril 2009 disponible en ligne sur http://www.Actusnews.com, pour connaître les litiges en cours susceptibles d'interférer avec l'enquête judiciaire. De même, Artprice a fait notifié par P.V. d'audition à la Gendarmerie la concomitance de cette attaque avec le débat ce même jour sur l'adoption de la Directive Communautaire 2006/123/CE sur les services votée le 12 août 2006 incluant la notion d'opérateur en ligne pour les ventes aux enchères.]

Le Président indique que, depuis la nuit dernière, les attaques informatiques se sont multipliées par 5000 % et constituent, selon les experts consultés [...] une des attaques les plus importantes jamais réalisée en France [...]. Le nombre de requête/seconde est supérieur à 100 000 et utilise désormais l'ensemble des protocoles connus des experts sur Internet. [...] Des tickets d'incident sont effectués régulièrement auprès des opérateurs Télécoms, Me [...], huissier de justice [...], dresse un constat toutes les heures des carences de l'ensemble des services.

[...]

Il est à noter que cette infraction, dont l'incrimination pénale est certaine, se matérialise, entre autres, en droit français par l'article 323-2 du code pénal qui définit exactement l'attaque mondiale dont est victime les centaines de serveurs de la société Artprice.

[Artprice note la nécessité d'une communication rapide aux marchés financiers après avoir sollicité l'AMF et Euronext]

Selon les services spécialisés de la gendarmerie nationale, une telle attaque n'avait manifestement jamais eu lieu sur le territoire français. Le Président tient à préciser qu'il a eu au téléphone différents services, centralisés à Paris, de la Gendarmerie qui ont démontré une compétence exceptionnelle.

Tous les moyens internes au groupe Artprice ainsi que le groupe Serveur ont été mis immédiatement en service pour lutter contre ces attaques. Il a été demandé aux Ingénieurs Réseaux et Systèmes de bien vouloir accepter de suspendre tout RTT ou congé.

De même, le Président a donné son accord pour engager tout expert ou sapiteur français ou international tant pour les mesures conservatoires des crimes et délits que pour mettre en place une solution à cette attaque. Le Président rappelle que le déni de service dénommé DDOS (Distributed Denial of Service attack) est arrivé à paralyser pendant des jours entiers des groupes comme [...] selon le rapport des experts. [...]

Le Président indique que Groupe Serveur, SAS au capital de 93 millions EUR et inscrit au RCS de Lyon sous le numéro 408 369 270, est victime des mêmes agissements. D'ores et déjà les deux groupes, après accord du présent Conseil pour Artprice, décident de se constituer partie civile devant le Doyen des juges d'instruction, avec vraisemblablement les principaux actionnaires d'Artprice, selon les nouveaux délais prévus par le code de procédure pénale.

Les principaux collaborateurs ont été réunis ce matin afin de faire le point sur la situation et savoir quelles démarches il convenait d'entamer pour remédier à ces attaques.

Une réunion vient d'être organisée avec les salariés afin de leurs expliquer la situation, les conséquences et la position à adopter.

Ce matin, les attaques se poursuivant de plus belles le présent Conseil a été réuni de manière extraordinaire et de façon urgente.

Une discussion intervient alors entre les membres du conseil, au cours de laquelle le Président fournit toutes explications utiles.

Decisions a prendre du fait de ces attaques

Le Président propose aux membres du Conseil d'Administration, au regard de la situation actuelle et consécutive à ses attaques de :

Faire une déclaration de sinistre auprès de notre assureur,

Informer l'AMF, Euronext, nos Commissaires aux comptes, le Procureur de la République, et notre avocat, Me [...], de la situation [...].

Une discussion intervient alors entre les membres du conseil et le Président.

Après en avoir délibéré, le Conseil, à l'unanimité, autorise les décisions qui viennent de lui être présentées.

Pouvoir

Les membres du conseil d'administration donnent tous pouvoirs au Président afin d'exécuter les présentes décisions et d'accomplir pour ce faire toutes les démarches et les formalités nécessaires.

L'ordre du jour étant épuisé et personne ne demandant plus la parole, le Président déclare la séance levée.

De tout ce que dessus, il a été dressé le présent procès-verbal qui, après lecture, a été signé par le Président et un Administrateur au moins.

[...]

Légende :

[...] suppressions

[ajouts]

Source: http://www.artprice.com (c)1987-2009 Thierry Ehrmann

Pour découvrir l'univers d'Artprice en vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=kCyKRTX5bdg

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'art avec plus de 25 millions d'indices et résultats de ventes couvrant 405 000 artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du marché de l'art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d'images ou gravures d'oeuvres d'art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 2 900 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du marché de l'art pour les principales agences et 6300 titres de presse dans le monde. Artprice diffuse auprès de ses 1 300 000 membres (member log in), ses annonces normalisées, qui constituent désormais la première place de marché mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d'Art (source Artprice).

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris : Euroclear : 7478 - Bloomberg : PRC - Reuters : ARTF

Contact: Josette Mey - tel: +33-478-220-000, e-mail: ir@artprice.com

Artprice.com

Contact: Josette Mey - tel: +33-478-220-000, e-mail: ir@artprice.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant