Commission européenne : Ayrault dans la course pour remplacer Michel Barnier

le
14
Commission européenne : Ayrault dans la course pour remplacer Michel Barnier
Commission européenne : Ayrault dans la course pour remplacer Michel Barnier

Depuis quelques jours, le nom de Jean-Marc Ayrault circule pour le poste de commissaire européen français à Bruxelles. Il s'est ajouté à ceux de Pierre Moscovici, Elisabeth Guigou et Pervenche Berès pour remplacer Michel Barnier, l'actuel commissaire européen envoyé par la France dont le mandat s'achèvera le 1 er novembre, date limite pour l'entrée en fonction du nouvel exécutif européen.

« Il est exact que l'on parle d'Ayrault, notamment en raison de son meeting remarqué à Nantes avec Martin Schulz pendant la campagne européenne », confie Berès, proche de Laurent Fabius, qui vient d'être réélue après avoir mené la liste socialiste en Ile-de-France. Le 11 mai, l'ancien Premier ministre, qui faisait son grand retour politique depuis sa sortie du gouvernement, avait prononcé des mots forts à la tribune : « Il y a urgence à sortir des aveuglements de l'actuelle Commission [...] L'austérité n'a jamais fait un avenir. » Ayrault avait aussi exhorté Bruxelles à « construire une nouvelle stratégie contre le chômage de masse ».

Hollande tranchera

Revenu à l'Assemblée nationale comme simple député, le vieux complice de François Hollande se montre prudent lorsqu'on l'interroge sur le poste de commissaire européen : « Je me suis de tout temps intéressé à l'Europe et au dialogue franco-allemand, mais je n'ai pas déposé de candidature. » Une réponse qui fait sourire une de ses amies : « Le connaissant, cela veut dire qu'il en a envie. Il tourne un peu en rond à l'Assemblée, ce qui est normal après tout ce qu'il y a vécu. » « Je crois que ses collaborateurs trouvent que ce serait une bonne idée », indique un député.

Personne, parmi les postulants à Bruxelles, n'a déposé au sens strict sa candidature. Et pour cause : le choix de celui qui ira occuper le poste de commissaire européen réservé à la France relève du président de la République. Hollande a encore du temps pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le vendredi 30 mai 2014 à 09:08

    Super, ce doit etre la méritocratie version socialopithèque: plus tu es nul et meilleur sont les postes!

  • rodde12 le jeudi 29 mai 2014 à 11:04

    Au secours ils veulent couler , aussi, l'Europe.

  • marcsim5 le jeudi 29 mai 2014 à 10:40

    bah, niveau anglais, ça peut pas être pire que Barnier...

  • M4960905 le jeudi 29 mai 2014 à 10:25

    Il faut recaser les repris de justice

  • M2734309 le jeudi 29 mai 2014 à 10:20

    La prime à l'incompétence !

  • jpoche le jeudi 29 mai 2014 à 09:39

    c normal, vu les résultats brillants qu'il a obtenus en temps que 1er ministre. N'ont pas vraiment compris le message des urnes les socialos.

  • jfvl le jeudi 29 mai 2014 à 09:23

    et on s'étonne que l'Europe n'ait pas bonne presse dans notre pays !

  • hbaudry1 le jeudi 29 mai 2014 à 09:19

    Bruxelles RDV des loousers !!

  • M4426670 le jeudi 29 mai 2014 à 09:14

    Après la nomination de HD.esir, FH considère vraiment l'Europe come un dépo toir! Ce n'est pas comme ça qu'il va améliorer l'image de la France à l'Europe!

  • M2266292 le jeudi 29 mai 2014 à 08:59

    Alerte encore un mou au pouvoir