Commission de Bruxelles : «Je suis prêt», affirme Pierre Moscovici

le
11
Commission de Bruxelles : «Je suis prêt», affirme Pierre Moscovici
Commission de Bruxelles : «Je suis prêt», affirme Pierre Moscovici

Pierre Moscovici attend cette annonce depuis qu'il a été écarté du gouvernement lors du dernier remaniement: l'ancien ministre de l'Economie et des finances devrait être désigné dans les jours à venir pour être le prochain Commissaire européen français. La tribune publiée ce dimanche sur le site du Nouvel Observateur vient appuyer cette hypothèse. Pierre Moscovici y dévoile son projet et se dit «prêt» à définir «une politique économique globale et inventive».

La France, «fer de lance du sursaut»

«La France doit être le fer de lance du sursaut» du projet européen, assure le député du Doubs. Paris a «fait savoir qu'il souhaitait que la France détienne une vice-présidence de la nouvelle Commission européenne, présidée par Jean-Claude Juncker, dans le domaine économique. C'est une position juste, précisément parce que l'agenda européen est majoritairement tourné vers la croissance et l'emploi et parce que, je le crois, la France est particulièrement bien placée pour peser en faveur d'une approche pragmatique et progressiste de l'Europe», argumente-t-il.

«Si je suis désigné pour être le prochain commissaire européen français, je souhaite être un acteur résolu de la définition d'une politique économique globale et inventive», affirme-t-il encore.

«Toute mon expérience et toute ma vie politique m'ont préparé à relever ce défi»

«Toute mon expérience et toute ma vie politique - du ministère des Affaires européennes à la vice-présidence du Parlement européen puis à la tête de Bercy - m'ont préparé à relever ce défi à ce poste qui n'a vraiment rien, à mes yeux, d'un +lot de consolation+ mais qui est le prolongement de tout ce que j'ai accompli. Je suis prêt», insiste M. Moscovici.

«Je suis totalement européen, pas sans conditions, pas sans exigence, pas sans prendre en compte les attentes socio-démocrates - je reste fidèle à mon engagement socialiste», souligne encore l'ancien ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jbellet le lundi 14 juil 2014 à 20:11

    j'espere que l'europe va choisir des personnes compétentes et serieuse

  • mlaure13 le lundi 14 juil 2014 à 20:11

    A la niche...pique assiette !!!...

  • contava4 le lundi 14 juil 2014 à 11:02

    l'expérience pour ruiner la france.

  • M4958114 le lundi 14 juil 2014 à 10:51

    il vaudrais mieux sarko avec toutes les casseroles qu'il traine ont l'entendrais arriver !

  • mipolod le lundi 14 juil 2014 à 10:31

    ...De plus, si cette brêle parvient à être nommé à la commission européenne, je deviendrai alors un eurosceptique : il est incroyable de laisser passer un mauvais de sa trempe !

  • mipolod le lundi 14 juil 2014 à 10:27

    moscovichy est peut-être prêt (je ne demande surtout pas à voir !), mais l'Europe elle, n'est absolument pas prête à subir l'incompétence de ce pauvre guig.nol ! Un acteur "d'une politique économique globale et inventive"....Traduction : plus d'impôts de taxes et une énergie totale à en créer de nouveaux !

  • cavalair le lundi 14 juil 2014 à 10:23

    «Je suis prêt», affirme Pierre Moscovici...... a /fou//tre l'europe en l'air ....j'ai deja l'experience avec la FRance et j'ai bien l'intention de continuer

  • lolin le lundi 14 juil 2014 à 10:13

    Il aurait fallu mettre COPE;

  • M4189758 le lundi 14 juil 2014 à 07:41

    JPi - «Si... je souhaite être un acteur résolu de la définition d'une politique économique globale et inventive» cad : nouveaux impôts, comme en France, nouveau surendettement, comme en France, aider les monopoles de la fonction publique, comme en France, être les derniers de la classe économique mondiale, comme en France. En ce 14 juillet: vive la France.

  • pichou59 le lundi 14 juil 2014 à 07:31

    prêt à l'incompétence époque 2 , viré du gouvernement, mais il faut reclasser les PETITs COPAINs ENARQUsE l'autre