Commission d'enquête Cahuzac : Valls, Taubira et Moscovici seront entendus

le
1
Commission d'enquête Cahuzac : Valls, Taubira et Moscovici seront entendus
Commission d'enquête Cahuzac : Valls, Taubira et Moscovici seront entendus

La commission d'enquête parlementaire sur l'action du gouvernement et des services de l'Etat concernant l'affaire Cahuzac a été installée ce mercredi. Elle est présidée par Charles de Courson (UDI), Alain Clayes (PS) étant rapporteur, a indiqué à l'AFP le député centriste. Le groupe UDI de Jean-Louis Borloo aurait voulu que Charles de Courson ou Philippe Vigier soit rapporteur, mais les socialistes, majoritaires à l'Assemblée, n'y étaient pas favorables.

Les auditions, une vingtaine prévues d'ici fin juillet, commenceront mardi prochain et seront retransmises en direct sur le site internet de l'Assemblée, selon M. De Courson. La commission d'enquête va auditionner Jérôme Cahuzac, mais aussi plusieurs poids lourds du gouvernement comme la ministre de la Justice, Christiane Taubira, le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, et le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Edwy Plenel, patron et fondateur du site d'information Mediapart, à l'origine des révélations sur l'affaire, mais aussi le directeur central du renseignement intérieur Patrick Calvar figurent aussi sur la liste des futures personnes auditionnées.

Une commission réclamée par Borloo

Cette commission d'enquête demandée par l'Union des démocrates et indépendants de Jean-Louis Borloo et visant à déterminer «d'éventuels dysfonctionnements» a été créée le 24 avril, aucun des six groupes parlementaires de l'Assemblée n'y ayant fait obstacle. Ses travaux porteront sur la période du 4 décembre 2012, date des premières révélations de Mediapart sur le compte en Suisse de l'ancien ministre délégué au Budget, au 2 avril 2013, date de sa mise en examen. Ce dernier avait été contraint à la démission du gouvernement le 19 mars précédent.

L'administration fiscale a-t-elle été instrumentalisée ?

«L'un des points clés du travail de la commission consistera à savoir si l'administration fiscale a été ou non...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lopez69 le mercredi 15 mai 2013 à 17:45

    En travaillant dans le privé, il ne serait pas en train de se promener & serait au trou depuis un bon moment!